Idées de loisirs : abeilles, arts martiaux, magie

La fabuleuse histoire de la série Grand Theft Auto

Vous êtes ici : Planetloisirs » Jeux » La fabuleuse histoire de la série Grand Theft Auto

9 Sep 2019   Aucun commentaire   64 lectures   Jeux

Vous connaissez certainement le célèbre jeu vidéo Grand Theft Auto, ce jeu qui, dans toutes ses versions, met en scène un petit caïd de quartier face à de vilains policiers ripoux. Et qui va, petit à petit se muer en un véritable gangster craint par tous les gangs locaux.

Logo Grand Theft Auto (GTA)
Logo Grand Theft Auto (GTA)

Une liberté presque totale

Sous le sigle GTA, les joueurs peuvent ainsi se “défouler” et faire à peu près ce qu’ils veulent en terme d’infraction à la loi. Dès les premières versions du jeu, dans les années 90, on peut alors dealer de la drogue, piquer des bagnoles, renverser les piétons sur le trottoir, abattre les flics en patrouille, déclencher les hostilités sur un territoire qui se veut déjà immense et qui va s’agrandir considérablement au fur et à mesure des épisodes.

GTA, une liberté presque totale
GTA, une liberté presque totale

Un terrain de jeu qui frôle la démesure et l’outrecuidance

Le terrain de jeu est en fait une grande métropole américaine, baptisée sous un nom fictif. En réalité, le joueur se retrouve à New-York, Los Angeles, ou encore Miami, avec l’ambiance merveilleusement réussie qui caractérise si bien ces villes-monde.

Ambiance automobile dans GTA
Ambiance automobile dans GTA

Non content d’uniquement se promener et flâner dans les rues d’un San Francisco virtuel ou de bronzer sur les plages de Miami Beach, le joueur, en manque d’interactions sociales, et frappé par un accès de folie, se voit faire joujou avec des accessoires comme une batte de base-ball, une tronçonneuse ou encore des armes à feu et des lance-roquettes.

L’extraordinaire succès d’une série hors norme à travers les années

Aujourd’hui, près de 15 ans se sont écoulés et la série a déjà sorti 7 versions majeures (et on ne parle pas de limite d’âge !) qui sont GTA, GTA II, GTA III, GTA Vice City, GTA San Andreas, GTA IV et GTA V. On peut également prendre en compte les versions de GTA London et GTA Episodes from Liberty City.
Avec tout ça, vous obtenez une série culte dans l’histoire du jeu vidéo, controversée avec à la fois son lot de critiques et de détracteurs. Mais aussi, et surtout d’admirateurs.

L’évolution de la série a vu apparaître les gangs, l’arrivée de la 3D, la radio et ses playlists dantesques et légendaire quand on se balade en voiture ou en moto. Les développeurs de DMA et Rockstar auront fait progresser sans cesse leur projet jusqu’à ce qu’il devienne une référence dans le secteur du jeu vidéo.

Grâce à son gameplay et son contenu énormissime en open world, GTA a fini par être un incontournable non seulement sur le plan médiatique mais aussi dans le domaine des jeux vidéo. Un succès qui a subi toutefois le revers de la médaille.
En témoignent les procès faits à la série et aux développeurs.

La genèse de GTA : les débuts compliqués d’un projet qui a bien failli disparaître

Tandis que les ventes continuaient de s’enchaîner comme des perles, et les récompenses qui s’enchainent pour les développeurs de chez Rockstar. Mais comment tout cela a-t-il démarré ? Partons au tout début de la création de cette magnifique série et les obstacles que les développeurs ont dû affronter au départ.

Un ex développeur de DMA, nous dévoile comment est né la série des GTA : à la base, Grand Theft Auto était tout simplement un jeu de course classique avec un criminel poursuivi par un policier.
On pouvait alors incarner les représentants de l’ordre ou une petite frappe. Le jeu était en lui-même basique, et vous suiviez une trame qui vous dictait ce qu’il fallait faire au fur et à mesure de missions débloquées jusqu’ finir le jeu.

Changement de cap et orientation définitive du concept

Toutefois, beaucoup de créateur du jeu, jouaient alors à des jeux tel que Syndicate ou Elite. Et c’est tout naturellement qu’ils se sont inspirés de ces titres qui se voulaient plus libre. Ils notent à ce moment-là que le joueur ne sollicite pas vraiment le personnage du flic et c’est alors que le joueur ne jouera plus que le “méchant”.
C’est ainsi que GTA, dans son concept, est apparu.

Cependant, le changement est difficile à mettre en place pour l’époque, et la version qui est en train d’être développée se révèle alors chaotique. Les créateurs n’arrivent pas à mettre en place ce qu’ils veulent. L’éditeur du jeu à l’époque, commence à s’agacer en constatant l’enlisement du projet et veut alors tout arrêter.

Mais les développeurs feront preuve d’une énorme force de persuasion pour convaincre l’éditeur de garder le projet en vie et mettront toute leur persévérance à l’œuvre. L’équipe doit tout de même gagner du temps. Elle s’attelle à gommer les problématiques récurrentes du programme, comme par exemple la stabilité.

Simplification du jeu

Cette version du jeu pose problème de manière récurrente et ne donne pas la possibilité aux designers de tester ce qu’ils veulent mettre en place et mesurer tout simplement la progression du jeu. L’autre souci concerne la conduite des véhicules.
Celle-ci devient trop compliquée pour être digne d’intérêt.

Le joueur doit notamment appuyer longuement sur une touche pour pouvoir ouvrir la porte de la voiture et la refermer. Une blague de l’équipe avait même été faite pour que le joueur démarre le moteur de cette manière-là. La conduite du véhicule semblait marcher mais se révélait ennuyeuse, à cause de l’IA des autres personnages et des flics trop limitée et lente pour rythmer le tout et donner l’occasion de vraies poursuites.

Pour régler ce problème fondamental, les développeurs changeront le comportement des véhicules de police, ce qui en apparence est un détail mais qui donnera ce qui fait le GTA d’aujourd’hui. Le fait est que plutôt que le joueur soit poursuivi, les véhicules de police souhaiterons directement vous rentrer dedans parfois agressivement et dangereusement (aveuglément ?).

Le rôle crucial de la police dans le développement du jeu

Ainsi, les flics virent simplement de la chaussée. Partant de là, le tempo du jeu trouve son rythme de croisière et les missions sont désormais vivantes. GTA a trouvé son âme.

Tout cela a abouti à créer l’un des jeux vidéo les plus remarqués de son temps. La malice, l’humour et la provocation des différentes équipes ayant contribuées au jeu ont rajouté du piment à l’ensemble du jeu ainsi qu’une sensation incroyable de liberté qui fera sa renommée.

Poster un Commentaire

  Souscrire  
Me notifier des