Idées de loisirs : collections, flan, nougat

Pleins feux sur le baladi, la danse traditionnelle des femmes d’Égypte

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports en club » Pleins feux sur le baladi, la danse traditionnelle des femmes d’Égypte

30 Juil 2016   3 commentaires   2585 lectures   Sports en club

Comme le sharqi et le saidi, autres types de danse orientale ou danse du ventre, le baladi faisait partie des anciens rites de fertilité.

Origine du Baladi

Le baladi est une danse traditionnelle qui fait partie des danses orientales, communément appelées danses du ventre. Il s’est particulièrement en Égypte au cours du Xe siècle avec l’arrivée d’une population en provenance de l’Inde.
Son origine remonterait à l’époque des pharaons où les femmes faisaient ondulaient leur ventre et faisaient tournoyer leur corps pour inviter la déesse de la fécondité et de l’amour à prendre possession d’elle.
En Égypte, le baladi est la forme la plus populaire des danses orientales. Au fil du temps, sa forme évolue et on y retrouve de plus en plus d’éléments du ballet.
L’arrivée du baladi dans le monde occidental remonte dans les années 30 et 40. Il faisait son apparition dans les cabarets, d’où est d’ailleurs né le costume deux-pièces brodé de paillettes et de pierres.
Depuis les années 90, la pratique du baladi s’est largement répandue dans le monde.

Description du baladi

De manière générale, le baladi se caractérise par la capacité de la danseuse à isoler les parties de son corps qui peuvent bouger indépendamment l’une de l’autre. Les mouvements sont essentiellement axés sur les muscles du torse et les articulations des hanches.

La danseuse peut plier les genoux légèrement et éventuellement balancer son poids légèrement en avant ou en arrière.
Tantôt lents et fluides, tantôt rythmés et saccadés, les mouvements du baladi exigent relâche et maîtrise.

Danse du ventre (baladi)
Danse du ventre (baladi)

Entrainée par la musique, la danseuse semble ne faire plus qu’une avec la mélodie.

Le baladi en pratique

À la différence des autres danses orientales, le baladi se danse seul. Cela veut dire que même s’il y a un groupe, les danseuses ne dansent pas ensemble, mais les unes à côté des autres.
La danseuse se déplace sur les pointes des pieds ou avec des pieds à plat sur le sol. Il existe trois différents pas de danse le pas Charki, la marche égyptienne croisée et le rond de jambe.
Pour exécuter un pas Charki, la danseuse se tient bien droit, le ventre rentré. Ensuite, elle balance son corps légèrement vers la pointe du pied gauche et avance le pied droit d’un pas et le ramène à l’arrière d’un pas aussi. Pendant tout ce temps, elle garde ses bras étendus, avec éventuellement un jeu des poignets.
La marche égyptienne croisée se déroule de la manière suivante : la danseuse croise son pied droit à plat, puis ouvre la jambe gauche sur le côté et sur demi-pointe. C’est sa jambe droite qui supporte le poids de son corps. Elle croise ensuite la jambe gauche à plat et refait le même mouvement, mais en sens inverse cette fois.

Le rond de jambe est un pas de danse qui s’exécute avec le pied droit de la danseuse positionné devant, puis dessine un demi-cercle sur le côté. Ensuite, elle croise son pied droit à l’arrière et réalise un tour complet.

Les costumes de baladi

La tenue traditionnelle de la danseuse de baladi s’appelle “bedlah”. Cela veut tout simplement dire “costume” en arabe. Elle comprend une brassière ou un haut assez près du corps et une longue jupe. En Égypte, les danseuses de baladi mettent rarement la ceinture sur la hanche. La brassière est généralement très décorée, avec des cristaux, des perles, des paillettes, des pièces de monnaie, des franges et de la broderie.

Costumes de baladi
Costumes de baladi

Comme accessoire, la danseuse de baladi peut opter pour un voile, une canne, un shamadan et des sagattes.

Cours de baladi en France

Plusieurs établissements proposent des cours de danses orientales en France. Certains sont membres de la fédération française de danse. D’autres intègrent des associations culturelles. On peut trouver quelques adresses sur le net. Cela dit, des stages sont organisés régulièrement dans différentes villes françaises.
Côté prix, cela varie d’un établissement à l’autre, mais en moyenne, il faut prévoir 300 € pour l’inscription à l’année, avec une facilité de paiement (trois à dix fois). L’adhésion à la fédération française de danse peut être demandée.

3
Poster un Commentaire

3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
3 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
caftan

joli dance

Site de location de caftan

Ya pas à dire quand même, quand une chorégraphie est belle, les caftans ou autres tenues orientales apportent vraiment à l’ambiance du spectacle.

nike air max

Plusieurs établissements proposent des cours de danses orientales