Idées de loisirs : arts martiaux, planeur, four

Le twerk, une danse “sexuellement agressive”

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports en club » Le twerk, une danse “sexuellement agressive”

15 Août 2015   1 commentaire   4441 lectures   Sports en club

Fan de Nicki Minaj ? Envie de danser comme elle ? Alors le twerk est fait pour vous !
Ce style de danse provocant et sexy, limite vulgaire dans certaines circonstances, est très efficace pour brûler les calories, les salles de danse et de sport l’ont bien compris. Le twerk peut être un exercice de fitness distrayant, amusant et efficace.

Il est également un moyen infaillible de provoquer et d’affoler la gent masculine. Certains qualifient cette danse de “sexuellement agressive” !

Origine et histoire du twerk

Le premier artiste à avoir parlé du « twerk » est le rappeur de La Nouvelle-Orléans DJ Jubilee dans son single Do The Jubilee All en 1993. Une chanson est entièrement dédiée au twerk par le rappeur Cheeky Blakklui.
En 1995, cette chanson intitulée « Something Twerk » voit le jour. Par la suite, les textes de nombreuses chansons et plusieurs clips vidéo de la Nouvelle-Orléans comportaient le mot twerk sans la forte connotation sexuelle qui lui est donnée actuellement.
Devenue très populaire dans l’univers du hip-hop, cette nouvelle danse intègre peu à peu les clubs de strip-tease de Houston et d’Atlanta. Le twerk suscite un engouement certain qui le propage partout en Amérique, mais également en Jamaïque et en Afrique de l’Ouest.
De nos jours, de nombreux artistes se sont fait connaitre grâce à cette danse sensuelle, une variante de deux danses sensuelles : mapouka et soukous. Certaines stars ont d’ailleurs provoqué une vive polémique à cause de leur prestation très controversée. Il y a entre autres Miley Cyrus lors de ses prestations avec Robin Thicke aux MTV Video Music Awards de 2013.
Par ailleurs, le twerking est l’un des nouveaux mots intégrant l’Oxford dictionary.

Le twerk, une danse à forte connotation sexuelle

Le twerk, de l’anglais twerking, est une danse qui consiste à bouger les hanches et les fesses sur un rythme endiablé. Les mouvements réalisés lors des prestations de twerk sont osés, provocants et très similaires à l’acte sexuel.
Twerk est un mot résultant de la fusion deux autres mots “twist” et “jerk”. D’ailleurs, ces deux styles de danse sont à l’origine de quelques mouvements et déhanchés reproduits par les danseurs de twerk qui sont généralement des femmes. En position accroupie, la danseuse de twerk effectue des mouvements suggestifs et affriolants avec son corps, notamment ses fesses.
Très en vogue dans les discothèques, le twerk fait également l’objet d’un championnat au Royaume-Uni, le “UK Twerking Championships”.

Le twerk
Le twerk

De nombreux contests de twerk sont également organisés pour montrer ce que les danseuses savent faire et bien entendu pour faire fantasmer la gent masculine.

Le twerk pour faire de l’exercice

Les déhanchés d’une danseuse de twerk sont des mouvements que l’on peut associer à du sport. Danser le twerk de façon régulière est un bon moyen de muscler certaines parties du corps telles que la ceinture abdominale, les fessiers, les adducteurs, les cuisses, les jambes et le dos. Le twerk est un exercice de fitness permettant de dépenser des calories tout en s’amusant. Il faut en effet souligner que cette danse permet de passer un moment de pur divertissement avec des amies.
Par ailleurs, en remuant frénétiquement les fesses durant 55 minutes, il est possible de brûler environ 530 calories. Si en boîte de nuit les danseuses de twerk minaudent devant les hommes pour faire en sorte que l’excitation soit à son comble, en salle de sport, les pratiquantes se déhanchent devant la glace ou bien devant un moniteur très athlétique.

Le twerk en France

De nombreuses salles de danse et de sport françaises ont élargi leur offre avec le twerk, la version hard du bootyshake. Depuis la prestation scénique de Miley Cyrus durant la cérémonie des MTV Video Music Awards, beaucoup de curieux veulent s’essayer à cette danse considérée comme sexuellement agressive. Afin de répondre aux requêtes d’un grand nombre de débutantes, des cours ou des séances de twerk sont proposés par des professionnels dans le domaine.
En payant environ 20 euros par séance par personne, les intéressées peuvent pratiquer cette danse dont la grande ligne est de remuer le bassin en réalisant des mouvements bien précis.

Pour apprendre des chorégraphies ou encore maitriser les différents mouvements du twerk, il suffit de s’adresser à la bonne salle.
Fannie Sosa, professeure de danse à Paris, est une spécialiste dans cette discipline. Elle se propose d’enseigner à toute personne souhaitant maitriser les déhanchés endiablés du twerk. Il s’agit d’une activité revigorante qu’il est amusant de pratiquer entre amies. Il y a différents types de cours que les salles proposent au public à savoir les séances pour les débutants et les cours de perfectionnement.

1
Poster un Commentaire

1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
1 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
juliane

Voilà ce qu’on appelle joindre l’utile à l’agréable 😆