Idées de loisirs : poweriser, trekking, luminaire

Le reining, un sport équestre de haut niveau

Vous êtes ici : Planetloisirs » Animaux et insectes » Chevaux et Anes » Le reining, un sport équestre de haut niveau

26 Sep 2014   4 commentaires   1590 lectures   Chevaux et Anes

L’équitation western, ou équitation américaine, est aujourd’hui pratiquée dans le monde entier sous forme de compétitions, d’exhibitions ou tout simplement pour le plaisir.

D’où vient le reining ?

À l’origine, le cheval est pour le cowboy un véritable partenaire qui doit souvent savoir prendre la bonne décision tout seul face au comportement du bétail. Pour cela, il est dressé d’une manière plus subtile avec de la légèreté et de fermeté à la fois, car ile ne s’agit pas de le contraindre, mais de rechercher sa coopération. Puisque les travaux d’élevage extensif exigent que les chevaux soient dotés de capacités physiques et mentales exceptionnelles, l’équitation western s’est beaucoup développée dans les ranchs. Le cheval doit être rapide, puissant, réactif, polyvalent et obéissant. Il doit être capable de canaliser le bétail dans les grands espaces l’Ouest américain.


Le reining : équitation western

Pour le “contrôler”, son cavalier tient d’une main ses rênes et de l’autre son lasso. Plus tard, lorsque le bétail est convoyé, les cowboys s’amusent à inventer et codifier le maniement du cheval pour se détendre et/ou rivaliser d’adresse. C’est ainsi qu’un nouveau jeu équestre est né pour devenir au cours du XXe siècle une discipline western à part entière. Aujourd’hui, il est devenu un sport de haut niveau appelé reining, la reine de l’équitation western.

Le reining, un sport de haut niveau

Il s’agit de la forme la plus élaborée de l’équitation américaine de compétition. C’est une épreuve de dressage qui comprend des figures spectaculaires telles que le Sliding Stop (arrêt glissé), le Rollback (demi-tour à 180° sur les hanches) et le Spin (plusieurs tours à 360 ° exécutés sur place). L’épreuve se déroule individuellement sur un parcours défini. Le cavalier et son cheval doivent réaliser des figures permettant de juger la souplesse, l’équilibre, la disponibilité et le caractère volontaire du cheval. Le parcours est choisi parmi plusieurs circuits homologués par le jury, seulement une heure avant l’épreuve.
Pratiquer du reining ne consiste pas seulement à guider le cheval, mais aussi savoir contrôler ses moindres mouvements. Le meilleur cheval de reining est donc celui qui se laisse guider sans montrer le moindre signe de résistance. Chaque initiative de sa part, chaque hésitation et chaque écart par rapport au tracé sont considérés comme un manque de contrôle du cavalier et sanctionné par le jury.
En revanche, la finesse, la douceur, la rapidité et l’autorité pendant l’exécution des différentes figures de la compétition sont récompensées. Le principal objectif est d’enchainer les mouvements sans le moindre à coup, et ce, le plus naturellement possible, dans la décontraction totale.

Les figures phares du reining

Le Sliding Stop est un arrêt glissé en ligne droite est dans doute la figure la plus spectaculaire en reining. Il est en effet toujours impressionnant de voir le cheval courir au grand galon et s’arrêter dans un nuage de poussière en glissant sur quelques mètres. Pour s’arrêter, le cheval courbe son dos, amène ses postérieurs sous sa masse et laisse ses antérieurs trotter sans les planter sans le sol.
Pour réaliser cette figure, le cheval doit être chaussé de fers spéciaux et des protections aux paturons pour éviter les brûlures liées aux frottements.
Le spin, que l’on appelle aussi vrilles, est une sorte de pirouette sur des hanches à 360°. C’est une figure de haut niveau où le demi-tour autour des hanches ainsi que le croisement des antérieurs doivent être parfaitement maîtrisés. Pour entraîner le cheval à réaliser le Spin, il faut commencer par des cercles plus petits.

L’équipement

Pour pratiquer le reining, il faut disposer d’un certain nombre de matériels :
Les reiners avisés choisissent toujours une selle western dotée d’un in-skirt rigging qui leur permet d’avoir un meilleur contact avec leur cheval. Les étrivières sont libres donc elles favorisent la liberté des jambes. La fourches et la cornes sont basses et l’avant du siège est rehaussé de manière à donner au cavalier une assise confortable et stable.
Les brides utilisés en reining sont aussi de type western, avec ou sans sous-gorge.
Les martingales à anneaux et les muserolles caveçons sont souvent utilisés par les entraîneurs.
Le cheval de reining portes des skids boots, des guêtres des cloches et des protections de genoux, sans oublier les fers spéciaux appelés slide plates.
Le cavalier quant à lui a sa propre tenue : chemise à manches longues, jeans recouverts de chaps, chapeau et bottes.

Où pratiquer le reining en France ?

Le reining est une activité en plein expansion. Aujourd’hui, le pays compte près d’une centaine de clubs proposant du reining. Les concours internationaux sont supervisés par la fédération équestre internationale.

4
Poster un Commentaire

4 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
4 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Fabienne

Ce sport nous est étranger , bien sûr si on peut le qualifier comme sport.
Personnellement je n’aime pas ce sport de macho!

melanie

Un sport dure :” Le cheval doit être rapide, puissant, réactif, polyvalent et obéissant” un peu trop à mon avis demandé au cheval
Bon moi perso j’ai jamais assister à un show de reining, et je ne crois pas que je vais le faire !

Manta PIerre

Sympa cet article, je ne connaissais pas cette discipline!
C’est un peu dangereux, non?

Margaux

Je ne connaissais pas ce sport mais ça l’air assez violent pour le cheval.