Idées de loisirs : modèle, patron, ruches

Le phasme, nouvel animal de compagnie

Vous êtes ici : Planetloisirs » Animaux et insectes » Nouveaux Animaux de Compagnie » Le phasme, nouvel animal de compagnie

11 Juin 2014   5 commentaires   2567 lectures   Nouveaux Animaux de Compagnie

Selon l’environnement où il évolue, un phasme peut prendre l’aspect d’un bâton, d’une feuille, d’une tige, d’une ronce et même d’une écorce. Il peut également prendre la couleur de son environnement au moment de la mue.

L’insecte fantôme

Phasme est un terme d’origine grecque qui signifie “fantôme”. L’insecte doit sans doute son nom à sa caractéristique qui lui est propre : le mimétisme.
En effet, le phasme est capable de se confondre avec son environnement, en imitant à la perfection son apparence. Ceci est pour lui un moyen de défense contre ses prédateurs.
Les espèces de phasmes sont nombreuses, car selon OPIE (Office pour les insectes et leur environnement), il existerait plus de 3000 variétés de phasmes dans le monde dont seulement six seraient présentes en France.

Les espèces les plus connues

Le phasme le plus connu est France est le phasme-bâton. D’origine asiatique, il mesure une dizaine de centimètres. Il est nocturne et plutôt social puisqu’il vit en groupe. Quand le phasme-bâton dort, il imite les branches, ce qui explique son nom.
Le phasme-feuille ressemble à s’y méprendre aux feuilles de goyavier, aliment qu’il affectionne particulièrement d’ailleurs.


Phasme feuille (photo 1)


Phasme feuille (photo 2)


Phasme feuille (photo 3)

Mais les éleveurs évitent de donner ce type de nourriture à leurs phasmes-feuilles, par peur de les confondre. Comme le phasme-bâton, le phasme-feuille est nocturne, mais son élevage est plus contraignant. Il faut en effet respecter des conditions strictes : bonne température, taux d’humidité adéquat et aliment approprié.
Il existe d’autres espèces appelées veloutées, épineuses, trapues, jaunes, marron ou verts, etc. En France, il y a des phasmes qui ressemblent à des brindilles alors qu’en Asie, ils prennent surtout les apparences des feuilles et des plantes.

Les particularités des phasmes

Les phasmes ne se contentent pas de modifier son apparence physique en fonction de son environnement. Ils ajustent également leur façon de se mouvoir. Ils peuvent se déplacer par à-coups, lentement, telle une brindille ballotée par le vent. Ils sont capables de rester immobiles pendant des heures. S’ils sont bruns ou verts en général, les phasmes peuvent changer de couleur en fonction de l’intensité de la lumière, de la température ou du taux d’humidité.
Certaines espèces ont développé des moyens de défense contre leurs prédateurs, comme le phasme épineux qui est comme son nom l’indique recouvert de piquants. D’autres phasmes projettent un liquide irritant vers leur agresseur.
Lorsqu’ils sont encore au stade immature, les phasmes sont capables de régénérer leurs membres coupés. Autre particularité : certaines espèces n’ont pas besoin de copuler pour se reproduire. Les femmes pondent des œufs non fécondés qui éclosent au bout de quelques moins.

Les phasmes, animaux de compagnie

L’élevage de phasmes est une activité qui fait de plus en plus d’adeptes. Pour les débutants, il est plus recommandé de commencer par les phasmes bâtons qui s’adaptent facilement à la température intérieure de la maison, même lorsqu’il fait 20 °C ou moins. Cependant, la température idéale pour élever des phasmes se situe aux alentours de 25 °C, avec une hydrométrie de 65 à 70 %.
Le plus simple est de les garder dans un aquarium recouvert d’un grillage (on en trouve dans les magasins de bricolage ou quincailleries).
Ces conditions sont nécessaires à la croissance et à la reproduction de vos animaux de compagnie. La durée de vie d’un phasme varie de six mois à un an. Pendant cette période, une femelle pond près de 300 œufs, soit 1 à 6 par jour. L’éclosion d’un œuf a lieu 2 à 3 mois après la ponte.
Pour nourrir les phasmes, il faut prévoir des ronces ou du lierre.
À noter que les jeunes phasmes n’ont pas besoin de nourriture spécifique. Ils mangent la même chose que les adultes.
Élever des phasmes chez soi permet d’observer le mode de vie de ces insectes aux caractéristiques particulières. Vous pourrez à loisir l’observer en train d’imiter une apparence et aussi voir ses membres repousser lorsqu’ils sont tronqués par accident. Il peut être amusant, voire passionnant de voir leur ressemblance physique à la nature.

Où trouver des phasmes ?

Il existe sur le net des forums des passionnés de phasmes où les éleveurs peuvent proposer des œufs ou quelques-uns de leurs insectes. Sinon, vous pouvez aussi parcourir les petites annonces. Certaines animaleries vendent aussi des phasmes.

5
Poster un Commentaire

5 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
5 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
serge

Intéressant comme article.
En effet, des pseudo amis de compagnie faciles d’entretien, çà fait pas de bruit. Facile à transporter … et agréable à regarder.
Que du plus …

pronostic pmu

j’ai cru a une blague au depart mais non le phasme existe bel et bien 😉 on n’en apprend tous les jours

melanie

Bien drôle d’article !
J’ai cru que j’étais tomber sur National Geographic 😛
Personnellement je suis contre toute animal en captivité surtout s’il est rare comme le phasme, l’élever juste par curiosité est un égoïsme pathétique
Voilà c’est mon opinion sur le sujet !

CoCokreyol

C’est typiquement le genre de bestioles sorties tout droit de l’enfer!!!
beurk 🙂

georges

Très ludique et sympathique ces bestioles. Pas forcément d’un grand intéret car pas d’échanges avec.