Idées de loisirs : beauté, weekend, sucre

Les tresses indiennes, les fils venus des plaines du Nord de l’Amérique

Vous êtes ici : Planetloisirs » Bijou » Les tresses indiennes, les fils venus des plaines du Nord de l’Amérique

29 Août 2012   4 commentaires   2024 lectures   Bijou

En arrivant en Europe, ces tresses ont évolué au gré des globe-trotters de passage. Ces derniers ont su adapter leur savoir-faire, appris de bouche à oreille, à la clientèle qu’ils trouvaient sur place.
Ainsi, la tresse a donné naissance au bracelet puis au collier, plus discrets, tandis que les motifs se multipliaient.

Comme son cousin brésilien, la tresse indienne ne demande aucun matériel spécifique : quelques longueurs de fil et dix doigts habiles suffisent.

Les principes de base

Le principe de réalisation de ces tresses (et de colliers et bracelets brésiliens assortis) est très simple : autour d’une âme (base de la tresse composée de fils de différentes couleurs), et éventuellement de cheveux si vous réalisez une tresse fixe, on vient enrouler un fil meneur.
Ce fil meneur change selon les motifs à réaliser.
Il peut également être double, en utilisant deux fils (identiques ou différents), mais aussi triple voire quadruple.
L’âme sert, elle, de “réservoir” de fils, permettant de créer des motifs et de sélectionner de nouveaux meneurs.

Le matériel

Pour la réalisation de tresses et bracelets, il est recommandé d’utiliser du fil Perlé DMC, en vente dans toutes les merceries.
Pour débuter, le Perlé n°3 est intéressant : un peu épais, il permet de progresser rapidement et de se repérer plus facilement pour le compte des tours d’enroulage.
De plus, 7 à 8 fils suffisent pour obtenir une tresse relativement épaisse.
Pour un travail plus raffiné ou plus complexe, il est préférable d’opter pour le Perlé n° 5, plus fin. Si vous désirez obtenir une tresse aussi épaisse qu’avec du n° 3, vous devrez utiliser plus de fils qu’avec le n° 3 : un minimum de dix fils sera nécessaire.

La préparation des fils

Avant de commencer à travailler, il est nécessaire de préparer ces fils.
Pour cela, il faut défaire les étiquettes autour de l’échevette, en prenant soin de ne pas perdre celle sur laquelle est indiquée la référence couleur. Dépliez l’échevette jusqu’à obtenir un “anneau”, maintenu par un nœud.
Coupez les fils au niveau de ce nœud : vous obtenez ainsi des fils de 1 m de long qui serviront d’unité de base pour la réalisation des tresses.

La longueur des tresses et des bracelets

Il est difficile de donner une taille standard pour les tresses étant donné que cela dépend de la longueur de cheveux de la personne.
Pour indication :

  • les fils de 1 m permettent d’obtenir des tresses de 40 à 45 cm,
  • pour une tresse de 25 cm de long, il faudra utiliser des fils de 50 cm

Pour un bracelet, les fils de base auront une longueur de 30 à 40 cm.

L’enroulage

L’enroulage se fait de la gauche vers la droite, en serrant bien fort et bien régulièrement le fil meneur, afin que l’on ne voie pas les fils qui sont dessous l’âme.
Régulièrement, il est conseillé de tasser les fils en les faisant coulisser le long de l’âme.

Le changement de fil

Lorsque vous voulez changer de couleur de meneur, il faut ranger le meneur qui vient de travailler sur l’âme.
Il faut sélectionner le nouveau meneur, en le prenant à la gauche du fil que vous venez de poser.
En commençant l’enroulage avec ce nouveau meneur, il faut bien maintenir le meneur précédent sur l’âme, et serrer fortement.
Lorsque vous choisissez votre meneur parmi les fils de l’âme, il est indispensable de toujours prendre le plus long dans sa couleur.

La sélection de fils

Pour réaliser des motifs, des fils de l’âme doivent être sélectionnés.
Afin de continuer à travailler sans gêne, les fils doivent être rabattus vers le haut de votre ouvrage. Si la mise de côté doit durer longtemps, maintenir les fils avec une pince à linge.

Lors de la réalisation de certains motifs, il faudra lâcher le meneur, le temps de procéder à quelques manipulations.
Afin de maintenir en place le travail déjà effectué, mettre le meneur en attente, en lui faisant faire une boucle. Pour continuer le motif, il faudra tirer sur le fil pour que la boucle se défasse.
Cette méthode est à utiliser à chaque interruption de travail.

4
Poster un Commentaire

4 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
4 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
cesu.urssaf.fr

Salut,

Merci pour votre article.

J’ai toujours souhaité savoir faire les shamballa.

De plus votre billet est de bonne qualité, clair et didactique.

Merci du partage et à bientôt.

Marie.

vivalatina

Bonjour, vos explications sont clairs. il aurait cependant été bien d’inclures des photos ou bien une courte vidéo pour terminer les explications, cela aurait été une aide pour les novices.

tresses

Je pense que c’est une activité qui va beaucoup plaire à ma fille vu qu’elle est particulièrement habile, il ne me reste plus qu’à me procurer ce fameux fil Perlé DMC 🙂

traitement calvitie

C’est super chouette, j’adorerais en faire mais j’ai des problèmes de perte de cheveux dû à une calvitie, c’est frustrant.