Idées de loisirs : compétences, histoire, arbo-escalade

Le boom du boomerang !

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports de plein air » Le boom du boomerang !

17 Sep 2010   Aucun commentaire   2106 lectures   Sports de plein air

Parmi les jeux d’adresse, le boomerang s’illustre comme un des plus simples, et pourtant, c’est un sport à part entière, nécessitant un peu de pratique pour pouvoir le lancer correctement.

Petit rappel du boomerang

Contrairement aux idées reçues, le boomerang ne provient pas de l’Australie. En effet, la découverte du plus vieux boomerang, datant de 23 000 ans, a été faite en Pologne en 1985. On le retrouve par la suite dans de nombreuses cultures, telles que les Égyptiens et les fameux aborigènes australiens.
Il faut également savoir que le boomerang tel que nous le voyons aujourd’hui, à savoir le bâton que nous lançons et qui revient à son porteur, n’est en réalité qu’une variante d’une arme de chasse appelée “killing stick” réalisé pour voler en ligne droite, et frapper une cible.
Le boomerang revenant au porteur était, semble t-il, destiné à des jeux d’adresse. Aujourd’hui démocratisé, il est synonyme de sport et d’activité ludique, permettant de parfaire la coordination des gestes dans l’amusement, et pour les plus doués, il existe des compétitions et même une Coupe du Monde.

Anatomie du boomerang

Le boomerang “traditionnel” se compose de deux ailes, ressemblant à celles des avions, qui se rejoignent par un coude. La comparaison est importante, car comme ces dernières, les pales du boomerang emprunte le même principe d’aérodynamisme.
En effet, une pale est composée de deux bords: un dit d’attaque et l’autre appelé de fuite. Le bord d’attaque devra, quand le boomerang est lancé, attaquer l’air, tandis que le bord de fuite, devra le chasser.
Cette distinction est visible à l’œil nu, puisque le bord d’attaque est plus épais que le bord de fuite, qui lui est profilé et affiné. Cela est d’autant plus important puisque c’est le bord d’attaque qui va déterminer le sens de lancement.
Ainsi, c’est de cette manière que vous pourrez reconnaître un boomerang de droitier d’un autre de gaucher.

Il existe d’autres modèles, comme ceux avec trois ou quatre pales, et bien qu’ils vont moins loin que ceux à deux pales, sachez néanmoins qu’ils sont beaucoup plus faciles à faire revenir à leur porteurs (notamment le tripale).

Le lancer

Pour s’adonner au plaisir du lancer de boomerang, préférez un endroit dégagé sans arbre et plat. Veillez également à se qu’il ne vente pas trop, cela pourrait fausser le lancer et même être dangereux.
Tout d’abord, il faut savoir qu’un boomerang se lance toujours de façon verticale, c’est-à-dire qu’il doit être perpendiculaire au sol. Ensuite, prenez un peu d’élan et reculez votre bras derrière la tête pour enfin le lancer en essayant de donner une rotation à l’objet avec un jeu de poignet. Bien qu’il soit d’usage de le rattraper avec les deux mains, libre à vous par la suite de rattraper votre boomerang à une seule main, et même les pieds!
En raison de sa simplicité apparente, même les plus jeunes peuvent s’adonner au plaisir du boomerang avec aisance.
Le boomerang indoor, comprenez ici qu’il se joue à l’intérieur, est possible dans des gymnases. En ayant le sérieux avantage que le vent y est absent, il est donc plus facile de s’entraîner au lancer, et ce, même en hiver ou le soir avec éclairage. Veillez juste à ne pas jouer les gros bras et lancer trop fort!

Les clubs et le budget

La FBF (France Boomerang Fédération) accueille tous les joueurs de boomerang et organise fréquemment des rencontres sportives. Disposant d’un site internet fourni, ce dernier prodigue de nombreux conseils, et permet de vous tenir au courant des futurs évènements. Pour l’adhésion, comptez 22 €, et si vous désirez vous lancer dans la compétition, prévoyez 26€.
Une des disciplines de compétition est le MTA, de l’anglais “Maximum Time Aloft”, signifiant le maximum de temps en l’air, consiste à lancer son boomerang, et que ce dernier reste le plus longtemps dans les airs pour enfin le réceptionner correctement. Pour information le détenteur mondial du record de MTA est américain avec un temps d’une minute, quarante quatre secondes et quatre vingt sept centièmes.

Le budget pour l’achat d’un boomerang est relativement peu élevé, vous pouvez facilement en trouvez dans les alentours de 5€ en plastique.
Pour les plus sophistiqués, en matériaux composites, le prix variera de 15 à 30€ en moyenne. Les sites de vente par correspondance combleront les lacunes des petites villes ne disposant pas de boutiques spécialisées.

N’hésitez plus,  que ce soit pour vos petites sortie en natures, ou dans des clubs sportifs, ce petit objet d’apparence simpliste vous promet loin sans faux de vous amuser.

Poster un Commentaire

  Souscrire  
Me notifier des