Idées de loisirs : whoopie pies, pilates, dessert

Le kitesurf

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports de plein air » Le kitesurf

18 Sep 2009   3 commentaires   1898 lectures   Sports de plein air

Le kitesurf est un sport nautique de traction, consistant à glisser sur l’eau à l’aide d’une planche de surf tout en étant tracté par le vent via un cerf-volant.

L’équipement

Le kitesurf se pratique à l’aide d’une planche de surf de taille réduite par rapport à celle utilisée pour le surf ou la planche à voile.
Celle-ci est tractée par un cerf-volant, appelée “aile”, que le kitesurfeur pilote grâce à une barre.

L’aile

L’aile est une voile dont la surface est comprise en règle générale entre 5 et 18 m², dirigée par une barre. Quatre à cinq lignes, mesurant environ 24m de long, rattachent l’aile à la barre, elle-même reliée au kitesurfeur via un harnais. Il existe deux types d’ailes, l’aile à caissons et l’aile à boudin.
La première s’inspire de la voile du parapente, avec des caissons se remplissant naturellement d’air sous l’action du vent. Elle est davantage utilisée sur terre que sur mer, même si ses dernières évolutions permettent un redécollage sur l’eau. Son avantage réside dans le fait qu’elle est plus rapide à piloter (elle ne demande pas de gonflage) et qu’elle est (à traction égale) généralement plus petite.
Son principal inconvénient, celui d’interdire le redécollage sur l’eau, a été supprimé suite aux dernières évolutions techniques apportées par les constructeurs de voiles de ce type.
La seconde, l’aile à boudin, est une aile spécialement étudiée pour la pratique du kite par les pionniers de ce sport. La principale différence avec le type d’aile précédent s’établie dans le fait que celle-ci se gonfle à l’aide d’une pompe. Cette particularité est essentielle car elle lui donne la faculté de redécoller sur l’eau, ce qui n’étais pas permis par l’autre type d’aile jusqu’à encore très récemment.

La barre

Rattachée par quatre à cinq lignes à l’aile, la barre permet au kitesurfeur de contrôler les mouvements de l’aile, à l’instar des commandes d’un pilote de cerf-volant ou d’un parapentiste.
Il existe différentes tailles de barres, variant généralement en fonction de la taille de l’aile.

La planche

La planche de surf, sur laquelle se tient le kitesurfeur, s’est raccourcie au fur et à mesure que le matériel a évolué. Au départ était utilisé des planches de windsurf, bon nombre de pratiquants du kite venant de cette discipline. Petit à petit, elles ont été adapté à la pratique du kite.
Ainsi, elles se rapprochent dans leur forme des planches de wakeboard et mesurent en moyenne 140 cm de long. D’autres planches furent utilisées au départ, tels que les planches de surf classique, plus épaisses et plus allongées.

Aujourd’hui, les différentes planches utilisées par les kitesurfeurs se classent en deux familles, les directionnelles (pour les vagues et la vitesse) et les bidirectionnelles ou twin-tips (pour le freestyle).

Le harnais

A la différence de la planche à voile, le harnais est un élément essentiel en kitesurf. En effet, l’aile peut s’envoler très loin et représenter un danger pour les autres pratiquants de la mer si elle est lâchée par le kitesurfeur.

Voilà pourquoi elle est obligatoire à la pratique de cette discipline. Dans le détail, il existe deux types de harnais : le harnais ceinture ou dorsal (passant autours du bassin) et le harnais culotte (similaire au baudrier d’escalade).

Les disciplines

Les disciplines du kite sont nombreuses mais ont pour point commun d’être très spectaculaire à regarder. On distingue ainsi :

  • le freeride, qui est la pratique la plus courante du kite : le kitesurfeur évolue sur l’eau sans but précis, hormis la recherche de plaisir et de sensations fortes
  • la longue distance : sorte de régate, elle voit se mesurer plusieurs concurrents sur un parcours aménagé
  • la vitesse, consistant à parcourir le plus rapidement possible une distance de 500m
  • le freestyle, qui consiste à sauter et à réaliser des figures
  • les vagues, dans laquelle le kitesurfeur cherche à tracer les plus belles courbes dans les vagues

Où pratiquer ?

Le kitesurf se pratique au large de plages ventées, sur lequel il est autorisé (ce qui n’est pas toujours le cas).

En France, on trouve de telles plages sur toutes les façades maritimes : en méditerranée (à Antibes, etc.), dans le nord (à Dunkerque, etc.), sur le littoral atlantique (à Hossegor, Saint-Malo, etc.) … sans compter les spots d’outre-mer !

A qui ca s’adresse ?

Le kitesurf s’adresse à tout un chacun, tant que l’apprentissage se déroule dans une école de kite. En effet, il est primordiale de l’apprendre dans une structure spécialisée, notamment au regard des consignes de sécurité qui y sont dispensées.

Ce sport est, en effet, potentiellement dangereux pour le pratiquant comme pour son environnement si le matériel n’est pas bien maitrisé ! Il est donc recommandé de s’initier à sa pratique au cours d’un stage d’initiation, durant en moyenne une semaine et au cours duquel on apprend l‘essentiel pour bien le pratiquer.

Le budget à y consacrer

Le kitesurf n’est pas un sport onéreux, mais il a un certain coups en cas de pratique régulière (pour les personnes habitant près des côtes).
Pour ce qui est d’un stage d’initiation lors d‘un séjour à la mer, il vous en coûtera seulement quelques centaines d’euro (pour une semaine).

Il conviendra ensuite de louer le matériel auprès des loueurs de kite pour le pratiquer en solo …

3
Poster un Commentaire

3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
3 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
marc

Et quand on a acheté l’aile on peut l’utiliser pour d’autres choses : aide en kayak, mountain board (genre de skate pour les dunes), meme sur des petit bateaux à moteurs pour économiser du carburant, une assos est en train d’en distribuer aux pécheurs dans les pays pauvres

Luc

Il me semble que parler de la sécurité est un point important quand tant d’accidents arrivent encore.
Par ailleurs, depuis que ce sport s’est développé, il existe plus de 400 ailes de kite et c’est devenu difficile de choisir et de comparer tout ce matériel quand on débute !

Bonjour, votre article tombe à pique . Je suis en train de m’initier au kitesurf. J’ai parcouru pas mal d’articles mais c’est le vôtre qui m’intéresse le plus parce que j’ai une question sur le choix de l’aile et vous semblez vous y connaître. Donc ma question est faut-il choisir l’aile à caissons ou l’aile à boudin pour un débutant