Idées de loisirs : plage, animation, bouchons

Feutrage à l’aiguille, l’art de sculpter avec de la laine

Vous êtes ici : Planetloisirs » Couture » Feutrage à l’aiguille, l’art de sculpter avec de la laine

5 Mar 2016   3 commentaires   1938 lectures   Couture

Le feutrage à l’aiguille ressemble beaucoup à la sculpture, sauf qu’on utilise de la laine comme matière. C’est une activité ludique qui permet de réaliser toutes sortes d’objets en emmêlant les fibres de laine à l’aide d’une aiguille harpon.

L’origine du feutrage à l’aiguille

Le feutrage tout court est un métier qui date d’aussi longtemps que 6000 ans avant JC. De nombreux chercheurs estiment que son origine se trouve dans le Moyen ou Extrême-Orient.
Le feutrage à aiguille quant à lui est plus récent car son origine remonte dans les années 80. Il est aujourd’hui pratiquée un peu partout dans le monde, comme un métier à part ou plutôt comme un loisir créatif. Les artisans aiguilleteurs réalisent des sacs à main, des sculptures d’animaux, des jouets, …

Feutrage à l’aiguille ou la sculpture autrement

Le feutrage à l’aiguille est un processus de fabrication d’un tissu ou des objets à partir des fibres de laine enchevêtrées avec une aiguille. Le principe du feutrage à l’aiguille est très simple.
Il vous suffit en effet de choisir une laine cardée et de la piquer à l’aide d’une aiguille jusqu’à ce que vous obteniez la forme voulue. Le fait de piquer la laine permet aux fibres de s’accrocher et de se mélanger entre elles, formant ainsi une masse solide. Vous pouvez facilement ajouter des couches de laine pour obtenir la forme voulue.
Il est même possible d’ajoutez des zones de couleurs.

Feutrage de laine
Feutrage de laine

En résumé, c’est un peu comme si vous faisiez de la plasticine mais avec de la laine.

Technique de feutrage à l’aiguille

Prenez un morceau de laine, puis roulez-la entre vos mains jusqu’à ce que vous ayez la forme désirée, ou du moins une petite idée car la laine ne gardera pas la même forme pendant longtemps. Prévoyez plus de laine car son volume diminuera après le piquage.
Mettez un morceau de laine sur un bloc de mousse, puis piquez-le avec votre aiguille à feutrer, en utilisant l’aiguille la plus grosse. Il s’agit ici d’emmêler les fibres en piquant.
Cela densifie le tissu et le rend de plus en plus ferme et solide. Mais attention, il diminuera aussi de volume de votre création par la même occasion.

Pensez à détacher régulièrement le morceau de laine pour éviter qu’il ne se colle à la mousse.
Au début, vous devez piquer depuis l’extérieur de votre forme pour aller vers le centre. Continuez ainsi jusqu’à ce que vous sentiez que la forme se raffermit et devient plus dense. Quand vous jugez que c’est le cas, pressez-la bien et façonnez-la avec la main. Puis poursuivez votre piquage. Lorsque votre laine commence à prendre forme, changez d’aiguille (taille moyenne). Tournez cette fois la forme sur la mousse et essayez de repérer les reliefs afin de les faire entrer dans la masse.

Au fur et à mesure, ajoutez de nouveaux morceaux de laine pour avoir l’épaisseur et la forme voulues. Plus vous piquez la laine, plus les fibres s’enchevêtrent et le feutre s’épaissit.
Il est bon de préciser que vous devez tenir votre aiguille avec précaution, à l’oblique ou à la verticale, en évitant de trop appuyer car sinon elle risque de se casser ou de déraper.

En général, les aiguilles à harpon viennent par lots de tailles différentes. L’astuce c’est de commencer avec la plus grande aiguille et terminer avec la plus petite qui permet de peaufiner les détails de votre création.

Pour finir, vous n’avez qu’à couper aux ciseaux les fibres qui débordent.

Les outils nécessaires

Des aiguilles à piqueter : ce sont des aiguilles triangulaires barbelées de taille variée (petite, moyenne et grosse). Il vous en faut de toutes les tailles et si possible quelques pièces en réserve car elles se cassent facilement.
Prix : 1 € l’aiguille.

Un support pour les aiguilles : ceci n’est pas indispensable mais peut s’avérer très pratique si vous travaillez sur une surface étendue. Il permet en effet d’utiliser plusieurs aiguilles en même temps.
Prix : entre 1 € et 3 € le support pour 1 à 4 aiguilles.

Une base : mousse de rembourrage classique ou en polystyrène. C’est gratuit normalement puisque vous en trouverez surement une dans votre débarras.
De la laine cardée : elle est vendue en écheveaux de 50 g et dans toutes les déclinaisons de couleurs.
Prix : 3 € / 50 g.

ATTENTION : les prix mentionnés ci-haut sont seulement à titre indicatif.

Où trouver de la laine à feutrer ?

De nombreux sites web proposent des kits de feutrage à l’aiguille.
En général, le kit vient avec des instructions et tout le matériel qu’il faut. Il ne vous reste qu’à choisir l’objet que vous souhaitez réaliser : des animaux, des sacs, des fleurs, des objets de décoration, …

3
Poster un Commentaire

3 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
3 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
formation ess

Lors d’un de mes nombreux voyages sur le sol africain, j’ai découvert des femmes pratiquant un art similaire, avec les mêmes outils. Elles dessinaient plutôt de magnifiques motifs sur de grands tissus que les femmes nouaient autour de leur taille. Ils sont simplement beaux à voir !

licence rh

Magnifique ! Un art simple et facile à réaliser. Je pourrais même le proposer aux enfants comme aux adultes pour des ateliers feutrage à l’aiguille, ça sonne tellement bien et puis il faut dire que les résultats peuvent être splendides ! Merci pour cet article.

imprimerie 34

Super, merci bcp pour cet article bien détaillé. Ca m’a donné envie de m’essayer au feutrage qui a l’air très sympa, en plus ce n’est pas très compliqué !