Le zorbing, une activité pour les fans de sensations fortes

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports de plein air » Le zorbing, une activité pour les fans de sensations fortes

17 Juin 2012   5 commentaires   4919 lectures   Sports de plein air

Ce n’est pas pour rien si la Nouvelle-Zélande est considérée comme la “capitale de l’aventure du monde”.

Les origines du zorbing

C’est effectivement dans le pays, à l’autre bout de la planète que plusieurs sports d’aventure, dont le plus connu est le saut à l’élastique, ont vu le jour.

Pendant les années 90, deux kiwis mettent en place ce qu’on appelle le zorbing ou sphereing.
Son principe est simple, le participant est introduit dans une grande bulle en plastique, également appelé “ballule”, avec plus de 3 mètres de circonférence. Cette dernière est ensuite projetée du haut d’une colline sur une trajectoire rectiligne qui peut vite se transformer en zigzag suivant les variations du terrain.

Ballule utilisée en zorbing
Ballule utilisée en zorbing

Le nouveau sport a conquis les jeunes en quête de nouvelles sensations et le premier club néo-zélandais enregistre plus de 50.000 zorbonautes chaque année.

Si l’histoire du zorb a bien débuté en Nouvelle-Zélande, il s’agit maintenant d’un sport pratiqué à l’international notamment en Suède, en Irlande, en Thaïlande et aux États-Unis.
En novembre 2006, les records établis par deux kiwis au zorbing ont trouvé leur place dans le fameux Guiness des Records. Keith Kolver est descendu d’une colline à plus de 52 km/h et son compatriote Steve Camp a quant à lui fait un saut de 570 mètres.

Présentation détaillée, intérêts et contre-indications de la pratique du zorbing

La ballule utilisée pour la pratique du zorbing est formée par deux sphères concentriques. Entre ces derniers se trouve un épais coussin d’air (70 cm) qui protège le zorbonaute.
Ce dernier entre dans la grosse boule via un sas cylindrique qui est ensuite soigneusement fermé.

Il est à préciser que la ballule est transparente pour que le pratiquant ait une vision du monde extérieur.

Dans la variante dite “l’harnaché”, le passager est solidement attaché à la paroi interne de la bulle. Il subira donc toutes les rotations durant le parcours.

Dans l’hydrozorb, la bulle comportera un fond d’eau et le passager peut se laisser glisser ou courir et sauter comme un hamster.

Si à l’origine le zorb se pratiquait sur les pentes verdoyantes de Nouvelle-Zélande, d’autres types de parcours ont vu le jour : pistes de ski, chutes d’eau, etc …
Le zorbing présente de nombreux avantages. Déjà, en tant que sport extrême, il propose des sensations uniques au monde. Durant le trajet, le pratiquant perd quasiment tout le contrôle sur son environnement et ne peut qu’accepter les rotations imposées.
Si tout est étudié pour que le zorbing se pratique sans risque, l’activité est déconseillée aux personnes ayant des troubles cardiaques ou sujettes à des crises d’épilepsie.
Le tournoiement dans la ballule et le défilement rapide du paysage forment effectivement des facteurs favorisants pour le déclenchement d’une crise. Il va de soi que le zorbing n’est pas un sport destiné aux claustrophobes.

Budget à prévoir pour la pratique du zorbing

Comme tous les sports extrêmes, le zorbing ne peut être pratiqué dans les bonnes conditions qu’avec le matériel adéquat.
Les vrais fans n’auront aucun mal à trouver sur la toile ou dans des magasins spécialisés les accessoires indispensables pour la pratique du sport : boules de zorb, équipement de sécurité, pompes de gonflage, harnais, etc …
Le prix d’une boule de zorb varie suivant de nombreux critères : la marque, la couleur, la taille, les matériaux utilisés, etc …

Pour vous assurer un bon produit, il est conseillé de prévoir entre 400 et 600 €. Pour une découverte ou une pratique occasionnelle, il est à préciser que quelques sites mettent en location le nécessaire pour le zorbing.
Sans avoir à investir, vous pourrez donc profiter du zorbing et de ses variantes. Une dernière option consiste à rejoindre les clubs qui commencent à voir le jour dans différentes localités. Vous bénéficierez ainsi de l’encadrement de véritables professionnels.
Ces derniers vous détailleront ce qu’il y a à savoir concernant ce sport assez méconnu pour une pratique sans risque dès 10 ans.

Pratiquer le zorbing en France

Contrairement à la Nouvelle-Zélande, aux États-Unis, à la Suède ou à la Thaïlande, le zorbing est encore un sport peu voire pas connu en France.
Cela explique pourquoi les clubs et autres associations de zorbonautes sont encore peu développés.

C’est dans le Midi-Pyrénées, dans le Tarn et plus précisément à Carmaux que des sessions de “zorb” vous sont proposées, à raison de 15 € les 15 minutes. Le tout sous l’encadrement d’un staff qualifié. Vous aurez bien évidemment le choix entre l’hydrozorb et l’harnaché.

5
Poster un Commentaire

5 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
5 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Marie

Salut !

Enorme, c’est exactement le sport que je cherchais, en fait, on voit partout cette idée de dévaler des collines dans d’énormes bulles !

Excellent article, merci pour le partage.

Marie

oliviaiciàparis

PARFAIT cadeau rêve pour mon petit homme!
Comme quoi, suffit d’ouvrir les yeux, d’avoir l’idée du siècle et de créer une “discipline” sportive 🙂
Je partage de ce pas!

nico

Je ne connaissais pas du tout ce sport à sensation. Ça a l’air émotionnellement fort.

Après je comprend que certains pays comme la France soient assez frileux. Est-ce qu’il y a déjà eu des dérives ? J’imagine bien les ados qui achètent ou fabriquent une bulle et qui en font à des endroits dangereux ou inadaptés…

Noé

Bonjour,

Savez vous si on peut trouver un site web regroupant toutes les activités Zorbing en France?
Par avance merci. 😉