Menu Fermer
Accueil » Sports en club » Le Racquetball mélange de tennis, squash et handball

Le Racquetball mélange de tennis, squash et handball

Créé aux États-Unis (dans le Connecticut) en 1949 par Joe Sobek, le Racquetball est un savant mélange de tennis (pour la raquette au manche raccourci et la balle), de squash (pour certaines de ses règles) et de handball irlandais (pour la pratique à main nue sur un terrain fermé). Il connut un succès immédiat ; sa pratique se répandit rapidement et évolua vers le Racquetball tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Le Racquetball : entre tennis, squash et handball
Le Racquetball : entre tennis, squash et handball

Comme au Jorkyball, on peut utiliser toutes les surfaces du terrain (12,20 m de profondeur, 6,10m de largeur et 6,10m de hauteur sous plafond) pour faire rebondir la balle vers le mur frontal.

Terrain de Racquetball
Terrain de Racquetball

Souvent comparé au squash, le Racquetball est plus offensif avec des règles simplifiées qui le rendent très accessible et ludique aux novices.
Mais contrairement au squash, il n’y a pas de filet imaginaire sur le mur frontal. La balle peut le frapper aussi bas que l’on veut.
La seule condition étant de ne frapper le sol qu’après le rebond sur le mur, et pas avant.

Pratiqué par plus de 10 millions de personnes dans le monde (États-Unis, Japon et Corée principalement), il demeure assez mal connu en France.
Accessible dès le plus jeune âge (3 ans) il existe depuis 1981 un championnat du monde (organisé tous les 2) supervisé par la Fédération Internationale de Racquetball et l’existence de compétition pour les plus de 75 ans.

– Type de jeu
Le Racquetball se joue à deux ou quatre joueurs.

– Description
Le Racquetball se joue avec une raquette, pour servir et retourner la balle.

– Objectif
L’objectif est de gagner chaque échange en servant ou en retournant la balle de telle façon que l’adversaire ne soit pas capable de la garder en jeu. Un échange est terminé quand un des joueurs est incapable de frapper la balle avant son deuxième rebond au sol ou quand une gêne (“hinder”) est prononcée.

– Points et changements de service
Les points sont marqués uniquement si le camp qui a le service effectue un service gagnant (“ace”) ou gagne un échange. Quand le camp qui a le service perd un échange, il perd le service. Perdre le service s’appelle un “out” en simple. En double, cela s’appelle un “hand-out” quand le premier serveur perd son service, et un “side-out” quand le second serveur perd son service.

– Déroulement d’un match
Un match est remporté par le premier joueur qui gagne 2 jeux. Les deux premiers jeux se jouent en 15 points. Si chaque joueur gagne un jeu, le gain du match est déterminé par un troisième jeu décisif (“tiebreak”) qui se joue en 11 points.

– Le matériel
La raquette, incluant les protections de contour et toutes les parties solides du manche, ne peut excéder une longueur de 54 cm et comporter une dragonne qui sera attachée solidement au poignet du joueur. La balle doit avoir un diamètre de 5,71cm pour un poids n’excédant pas 40g. Des lunettes de protection sont fortement conseillées.

Un doute sur un terme employé ? Besoin d'une définition ? Ce qu'il faut retenir est dans le glossaire.

COMPLÉTEZ VOTRE LECTURE