Menu Fermer
Accueil » Maison » Échanger sa maison ou son appartement pendant les vacances

Échanger sa maison ou son appartement pendant les vacances

Au sommaire

1)  Échange de logement : comment ça fonctionne ?
2)  Les démarches à faire lorsqu’on veut échanger son logement pendant les vacances
3)  Comment trouver une offre ?
4)  Quelles sont les règles à respecter ?
5)  Ce qu’il faut faire et ne pas faire

Saviez-vous que plus de trois cent mille échanges de logement sont réalisés chaque année dans le monde ? La pratique, née dans les années 50 aux États-Unis, est toujours très développée aujourd’hui.
Mais il n’y a pas qu’au pays de l’oncle Sam que l’échange de maison ou d’appartement fait des adeptes.
La France, par exemple, est l’une des destinations les plus demandées puisqu’on compte en moyenne quatre demandes étrangères pour chaque offre française.

Échanger sa maison ou son appartement pendant les vacances
Échanger sa maison ou son appartement pendant les vacances

Échange de logement : comment ça fonctionne ?

L’échange de logement est basé sur le principe de réciprocité. Puisque vous allez prêter votre maison ou votre appartement gratuitement, en retour vous allez profiter d’un logement sans payer de loyer. Fini alors les dépenses liées dans les chambres d’hôtel ou les locations de vacances. En supprimant le poste hébergement, vous allez pouvoir consacrer une bonne partie de votre budget vacances dans les activités qui vous intéressent sur place.
D’autant plus que rien ne vous oblige à aller au restaurant tous les jours car vous pouvez vous préparer à manger “à la maison”.

En résumé, l’échange d’appartement ou de maison est une solution économique surtout pour les familles car elle permet de passer de belles vacances avec un budget allégé. Il faut savoir en effet que l’échange peut très bien s’étendre aux voitures, ce qui vous épargnera les frais de location si vous souhaitez visiter la région à votre aise.
Au final, il vous restera à payer les frais de transport jusqu’à destination en aller et retour et les activités que vous ferez sur place. Pour le repas et le reste, vous payerez autant que si vous restez chez vous.
Autant dire que c’est la formule parfaite pour passer des vacances dans de plus belles destinations du monde sans dépenser toute une fortune.

Pas étonnant que la plupart de ceux qui ont déjà tenté l’expérience ne peuvent plus s’en passer.

Les démarches à faire lorsqu’on veut échanger son logement pendant les vacances

Il faut commencer par sélectionner le site web où vous allez placer votre annonce. Vous pouvez choisir un site où la navigation vous paraît facile, sinon prenez le temps de comparer les offres disponibles sur la destination qui vous intéresse. N’oubliez pas que les sites ont pour rôle de mettre en contact les échangeurs du monde entier.
Donc ils ne peuvent pas vous donner une garantie quelconque en ce qui concerne vos hôtes. Ils ne peuvent pas non plus être tenus pour responsables s’il arrive un incident.
Une fois que vous avez trouvé le site, vous préparez votre annonce en décrivant de la manière la plus précise possible votre logement : la capacité d’accueil (combien de personnes ?), le niveau de confort (combien de chambres ? Présence de lit d’appoint etc…).
Si vous avez une exigence quelconque (pas d’enfants, pas d’animaux de compagnie etc…), précisez-le dans votre annonce.
De même, si vous possédez des jouets et des articles de puéricultures ou toute autre chose qui pourrait être considérée comme un plus, n’hésitez pas à le mettre en avant. N’oubliez pas de mentionner quelques informations utiles comme la distance entre chez vous et l’aéroport, le centre-ville et les principaux centres d’intérêt de votre région.
Essayez d’inclure les activités à faire sur place.

Pour que votre offre soit attractive, insérez-y quelques photos. Vous pouvez même mentionner le site Internet de votre commune ou/et celui de l’office du tourisme local.
Pour terminer, précisez la destination qui vous intéresse et les dates souhaitées. Pour recevoir un maximum de proposer, vous pouvez laisser vos choix de destinations et de dates ouverts. Vous pouvez toujours décider plus tard.

Maintenant que votre annonce est prête, il ne vous reste plus d’à payer sa publication et attendre les offres des autres échangistes.
Attendez-vous à recevoir plusieurs propositions et il est fort possible que certaines ne vous intéressent pas. Préparez une réponse type que vous allez envoyer pour décliner l’offre. Pour les offres qui vous intéressent, engagez le dialogue par émail ou pas téléphone.
Lorsque vous avez trouvé un échangiste et que vous êtes parvenus à un accord, vous devez remplir et signer un contrat d’échange que vous allez télécharger depuis le site web où vous avez passé votre annonce. Ce contrat récapitule les modalités de l’échange : les dates, l’organisation de la remise des clefs etc…
Il est à signer par les deux parties et une copie sera transmise au site. Cette formalité est nécessaire pour s’assurer que tout soit clair avant votre départ et que vous possédez une autorisation par écrit de votre séjour dans le logement de vos correspondants. Notons que le contrat sera rédigé dans la langue de chaque participant.
Il n’a pas réellement une valeur juridique, mais déjà il prouve que les deux parties sont d’accord sur les principes d’échanges de logement et l’un autorise l’autre à séjourner chez lui. La signature de ce contrat n’est pas obligatoire, mais il est toujours plus prudent de le faire.

Comment trouver une offre ?

Pour que votre logement attire l’attention d’échangistes potentiels, vous avez deux possibilités. Vous pouvez déposer une annonce sur un site de voyage ou immobilier en décrivant votre logis ainsi que la destination et la période souhaitées. Sinon, vous pouvez vous inscrire sur un site spécialisé. Cette deuxième possibilité est sans doute la plus efficace puisque l’offre et la demande sont réunies.
De plus, les annonces sont en général traduites en plusieurs langues.
La plupart des sites web spécialisés dans l’échange de logement proposent deux méthodes de recherche. La première consiste à faire votre recherche selon les destinations qui vous intéressent et la seconde vous renseigne sur les personnes intéressées par un logement dans votre pays.
Notons que la plupart des échangistes intéressés par la France sont essentiellement des Américains, des Canadiens et Européens venant des pays nordiques.
Il faut savoir qu’en général, plus la destination est lointaine, plus il faut que vous effectuiez vos recherches à l’avance. Comptez par exemple six mois pour l’Australie alors que pour un voyage dans un pays frontalier, quelques semaines pourraient suffire.

Quelles sont les règles à respecter ?

Échanger n’est pas sous-louer. Donc si vous être locataire, vous avez tout à fait le droit d’échanger votre logement. Ce sera comme si vous le prêtez à vos amis. Puisqu’il n’y a aucune transaction financière, l’échange d’appartement ou de maison ne peut pas être considéré comme une sous-location.
En ce qui concerne les assurances, il est toutefois conseillé d’en parler à votre propriétaire.
Avant de partir, assurez-vous à ce que la maison soit propre et bien rangé. Fermez à clef vos bijoux et vos objets de valeur et faites de la place dans vos placards. Vous devez aussi vous mettre d’accord sur l’utilisation du téléphone ou non avant le départ.
Si l’échange s’étend jusqu’aux voitures, ce qui est assez fréquent pour les échanges transatlantiques, n’oubliez pas de contacter votre assureur pour déterminer les responsabilités et de convenir avec vos correspondants les modalités de paiement et la franchise en cas de sinistre.

Ce qu’il faut faire et ne pas faire

Pour que votre échange reste une bonne expérience et que vous comme vos hôtes en gardent un excellent souvenir, voici un petit récapitulatif de ce qu’il faut faire et de ce qu’il ne faut pas faire.
Il n’est pas toujours évident d’accepter l’idée qu’une personne étrangère occupe sa maison, dorme dans son lit et mange dans son assiette.
Pour que tout se passe au mieux, favorisez les familles qui ont un profil semblable à la vôtre, notamment sur le nombre et l’âge des enfants. Avant de conclure l’échange, multipliez les contacts pour bien sentir s’il y a affinité. Si possible, mais ce n’est obligatoire, demandez à un membre de la famille, un ami ou un voisin d’accueillir vos correspondants à l’aéroport et de leur faire découvrir la région.
Avant de partir, écrivez un petit guide d’utilisation de la maison ou de l’appartement pour que les nouveaux arrivants sachent ce qu’ils doivent faire : comment fonctionne le lave-linge, arroser les plantes etc…
N’oubliez pas de leur laisser le numéro de tél. du vétérinaire si vous laissez votre animal de compagnie et celui du médecin de famille et des hôpitaux en cas d’urgence. Il est conseillé de laisser un minimum de produits de première nécessité pour que les nouveaux occupants ne soient pas pris au dépourvu : huile, sucre, papiers toilette etc… Un petit cadeau de bienvenue sera toujours apprécié, alors laissez par exemple un bouquet de fleurs, une bouteille de vin typique ou encore une spécialité régionale.
Certaines choses sont à éviter si vous voulez laisser un agréable souvenir à vos hôtes : laisser votre chien ou votre chat sans prévenir, surenchérir sur la qualité et le confort de votre logement au risque de fortement décevoir vos correspondants, laisser à porte de main des produits dangereux et ne pas faire le ménage.

Un doute sur un terme employé ? Besoin d'une définition ? Ce qu'il faut retenir est dans le glossaire.

COMPLÉTEZ VOTRE LECTURE