Idées de loisirs : nitrométhane, télévision, collier

Le Kendo, l’escrime version japonaise

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports en club » Le Kendo, l’escrime version japonaise

5 Avr 2016   1 commentaire   1590 lectures   Sports en club

Le Kendo est une sorte d’escrime, version japonaise, que l’on pratique dans un dojo. Les pratiquants s’affrontent armés d’un sabre à deux mains, d’où son surnom “la voie du sabre”.

Histoire du Kendo

Selon Donn F. Draeger (1983), un des plus grands spécialistes des arts martiaux, le Kendo est la plus vieille, la plus respectée et non moins la plus connue des disciplines moderne du Budo.
L’origine du Kendo remonte au 9e siècle après JC. Lorsque les Chinois ont introduit l’art du sabre que l’on appelle aussi « kenjutsu » au Japon. Cet art occupa une place importante dans les batailles des seigneurs au fil des siècles. Progressivement, les techniques s’affinèrent et des centres d’apprentissage de l’art du sabre se multiplièrent. Le kenjutsu connait son âge d’or entre les 17e et 19e siècles, sous l’ère edo.
L’évolution de cet art en Kendo date de la fin de cette période. A cette époque, les adeptes de cette disciplines n’utilisaient pas d’armure. Ils affinèrent alors leurs techniques en utilisant des sabres en bois (bokken) et des sabres composés de lames de bambou (shinaî).
Cela leur permet d’éviter de se faire tuer. La discipline monta vite en popularité. Plus tard, des armures inspirés de celles de samouraïs ont vu le jour.
Le Kendo dans sa forme actuelle est apparu à la fin du 19e siècle. La première académie de Kendo fut créée au Japon au cours de l’année 1909. La discipline arriva en Angleterre dans les années 60.
Elle s’est vite propagée dans les autres pays européens. Il est aujourd’hui pratiqué dans le monde mais la suprématie japonaise reste incontestable.

Le Kendo c’est quoi ?

Gentiment surnommé “voie du sabre”, le Kendo est un art martial japonais. C’est une sorte d’escrime que l’on pratique à deux mains, avec un sabre en bambou appelé shinaï et une armure de protection. Il s’agit en faite d’une transposition spirituelle et symbolique des combats traditionnels de Samouraï. Tout au long du combat, le participant cherchera à toucher son adversaire aux points d’impacts prédéfinis, à savoir la tête (point “Men”), le poignet (pointy “Kote”), le plastron (point “Do”) et la gorge (point “Tsuki”).

Loin d’être agressif, le pratiquant s’exprime librement et avec force. Son armure de protection le met à l’abri de traumatisme ou blessure.

Bref, le Kendo est une discipline ludique, empreinte d’une tradition japonaise. Il permet à ses adeptes d’apprendre et d’évoluer, aussi bien sur le plan physique que psychologique en améliorant leur confiance en soi.
A noter que le Kendo est accessible aux enfants à partir de l’âge de 8 ans. Les pratiquants de Kendo sont appelés kendokas.

Les équipements nécessaires pour pratiquer le Kendo

Pour la pratique de Kendo, on n’utilise pas un sabre classique mais une arme appelée Shinaï. Celle-ci est constituée de quatre lames de bambou reliées entre elles à l’aide des pièces de cuir.
Elle est suffisamment souple pour ne pas blesser les kendokas. Sa longue poignée que l’on appelle “Tsuka”, lui permet d’être maniée avec les deux mains. A noter que l’exécution des katas, les kendokas utilisent un sabre de bois appelé “Bokken”.
La tenue des kendokas se compose d’une veste appelée “Kaikogi” et d’un pantalon large appelé “Hakama”. Ce dernier comporte sept plis, soit cinq à l’avant et deux à l’arrière. Ces plis symbolisent les vertus de la discipline.
Donc à l’avant, on retrouve la voie des cinq principes coutumiers, à savoir la loyauté, la piété filiale, l’harmonie, l’affection et la confiance. A l’arrière, on retrouve la voie de la sincérité.
L’armure (le Bogu) est composée d’un masque, d’un plastron, des gants et d’une protection pour les cuisses et les hanches. Les parties souples sont composées de pièces de tissus rembourrées et renforcées par des pièces en daim ou en cuir, parfois en matières synthétiques.
La grille du masque est quant à lui en métal ou céramique. Le plastron est traditionnellement fabriqué à partir des lettres de bambou laquées et recouvertes de cuir. Aujourd’hui, d’autres matériaux sont utilisés (fibre de carbone, plastique, etc.). La zone supérieure du plastron est généralement en cuir ou en matières synthétiques.

Où pratiquer le Kendo en France ?

Le Kendo se pratique dans un dojo. De nombreux clubs sont disséminés dans toutes les régions françaises. Une petite recherche sur le net vous permettra de trouver les clubs les plus proches de chez vous. Sinon, vous pouvez contacter la Fédération française de judo, jujitsu, kendo et disciplines associées (FFJDA).

1
Poster un Commentaire

1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
1 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
nadame.fr

Article instructif ! Je connaissais pas le Kendo. Merci de m’avoir ouvert les yeux sur ça !