Idées de loisirs : électronique, vie pratique, énigme

Découvrez l’intercrosse, une activité ludique d’origine québécoise

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports en club » Découvrez l’intercrosse, une activité ludique d’origine québécoise

26 Sep 2012   1 commentaire   1729 lectures   Sports en club

Créée dans les années 80 au Québec, l’intercrosse est inspirée d’un jeu de guerre amérindien appelé “Tewaarathon”. Elle a été lancée dans le but de démocratiser le sport surtout dans les milieux scolaires. Cette discipline est accessible aux femmes et aux enfants, contrairement à la crosse traditionnelle souvent jugée trop violente. Avec l’intercrosse, les mots d’ordre sont : participation, fair-play et égalité de chance.

Présentation de l’intercrosse

L’intercrosse est une activité ludique qui ressemble au hockey sur gazon, avec des pivots, des avants et des arrières. C’est un jeu d’équipe où 8 joueurs s’affrontent en essayant de marquer des points.
Chaque participant a une crosse dotée d’un panier avec lequel il réceptionne la balle. Une partie d’intercrosse se déroule normalement sur un terrain de handball ou bien dans la cour de récréation d’une école.

Les équipements

L’intercrosse se pratique avec un bâton et une balle molle en caoutchouc. Le bâton est composé d’une manche en métal avec un panier en plastique. Il doit mesurer entre 66 et 102.5 cm de longueur et peser entre 280 à 380 g.
Un terrain d’intercrosse doit avoir la même proportion qu’un terrain de handball. Il est composé de deux zones de défense d’un rayon de 3 mètres. Seuls le gardien de but ainsi que les joueurs de son équipe sont autorisés à entrer dans la zone qui leur est attribuée. Il faut noter que l’intercrosse peut se jouer sur toutes les surfaces : béton, gazon, etc…
Par contre, les compétitions officielles doivent se dérouler en salle. Les buts mesurent 1.25 mètre sur 1.25 mètre et les gardiens sont dotés de mêmes équipements que les joueurs de hockey.

Comment se déroule une partie d’intercrosse ?

Un match d’intercrosse se déroule en quatre périodes de 12 minutes. Chaque équipe est constituée de 4 joueurs, d’un gardien ainsi que d’un certain nombre de remplaçants. Lorsqu’un joueur est en possession de la balle, il doit s’arrêter ou courir et il ne doit pas garder la balle pendant plus de 5 secondes. Une partie d’intercrosse est toujours intense, offrant un mélange de sprint et d’endurance.
En effet, pour pouvoir marquer des points, il faut attaquer rapidement, intercepter les passes entre l’équipe adverse, tromper le gardien de but tout en assurant sa propre défense. En tenant la crosse avec les deux mains, le joueur essaiera de lancer la balle soit à la cuillère soit à la manière d’une catapulte. Comme tous les autres sports collectifs, l’intercrosse se déroule sous la surveillance d’un arbitre. L’équipe gagnante est celle qui a marqué le plus de buts évidemment. Les points se comptent entre 10 et 40 en général.

Ce qu’il ne faut pas faire pendant le match

Le joueur doit garder une distance d’au moins 3 mètres entre lui et l’adversaire qui détient la balle. Il n’a pas le droit de couvrir la balle avec la crosse tant qu’il n’y a pas d’adversaire devant lui. Il ne peut pas non plus marcher avec la balle, ni garder la balle avec lui pendant plus de 5 secondes. Durant toute la partie, les joueurs ne sont pas autorisés à avoir un contact physique entre eux.

Une activité qui séduit de plus en plus

L’intercrosse peut se joueur aussi bien en salle qu’en plein air. C’est un jeu assez facile à maîtriser où il est question de savoir récupérer la balle, se déplacer avec, la passer à l’un de ses coéquipiers et de l’attraper.
L’uintercrosse étant un sport ludique, il s’adapte parfaitement aux systèmes éducatifs. C’est une nouvelle activité mixte, divertissante et à faible risque.
Elle se base sur les principes de fair-play et sur la philosophie de la crosse où la devise est “corps fort, intelligence forte et esprit fort”.
En version compétitive, l’intercrosse a évolué assez rapidement au niveau international. La Fédération internationale de l’Intercrosse (FIIC) a vu le jour au cours de 1982. Elle s’est vite développée et compte aujourd’hui plus de 45 pays membres.
Chaque année, elle organise des tournois internationaux à travers le monde.

L’intercrosse en France

Également connue sous le nom de crosse québécoise, l’intercrosse a fait son apparition en France au cours des années 80 lors d’un stage régional organisé par USEP Franche-Comté qui a vu la participation de Pierre Fillon, le directeur technique de la fédération de crosse au Québec.
Depuis, la discipline a été proposée dans les écoles en tant que sport collectif. La France compte aujourd’hui un certain nombre de clubs d’intercrosse.

1
Poster un Commentaire

1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
1 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
oliviafrompaname

Ouh je sens que je vais adorer ça lors de la prochaine visite dans le pays des caribous 🙂
Merci de l’info 😉