Idées de loisirs : cascade, aéroboxe, assurance

Le water-polo, si vous vous ennuyez dans l’eau

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports en club » Le water-polo, si vous vous ennuyez dans l’eau

4 Août 2011   2 commentaires   1252 lectures   Sports en club

Le water-polo est un sport pratiqué à l’époque de la Rome antique, dans les piscines des thermes. Peu ou plus joué depuis, il a retrouvé ces lettres de noblesse en 1869, à Bournemouth, lors d’une séance dans un club de natation.
Il s’agit d’un sport collectif qui oppose deux équipes de 7 joueurs. Il a été codifié en 19ème siècle, en mettant à jour ses règles, et est devenu en 1900, un sport olympique.
Le water-polo peut être pratiqué aussi bien par les hommes que par les femmes, mais jamais ensemble. Les hommes, à la différence des femmes, ont une période de jeu plus importante, jouent avec un ballon plus gros et “sur” un terrain plus large.
Le water-polo masculin se distingue également par son ancienneté : il existe en effet depuis 1870 alors que le water-polo féminin n’est apparu qu’au début du 20ème siècle.

Le premier match international a opposé la sélection anglaise aux écossais, et a eu lieu en 1890. Alors que le premier championnat a été organisé en Grande-Bretagne en 1888.
La fédération internationale de natation (FIN) organise 2 fois par an un championnat de water-polo. La dernière édition du championnat du monde, qui a eu lieu à Rome en 2009, a été remporté par l’équipe masculine de Serbie et l’équipe féminine des USA. Le prochain tournoi aura lieu à Shanghai (juillet 2011).
Ce sport a beaucoup évolué au niveau du jeu et des tactiques, et aujourd’hui les entraîneurs disposent de stratégies très intelligentes. La plus connue est celle de la passe sèche, inventée par l’entraîneur Bela Komjadi. Grâce à lui, le water-polo est devenu un sport très populaire dans son pays, la Hongrie.

Chaque équipe doit se composer de 13 joueurs, dont 6 remplaçants.
Les joueurs titulaires (ceux présents dans l’eau au commencement du match) doivent désigner un gardien. Ce dernier doit mettre un bonnet rouge avec le numéro 1. Les joueurs restants, portent des bonnets de couleur blanche (s’ils jouent à domicile) ou de couleur bleue s’ils jouent à l’extérieur, et dont le numéro ira de 2 à 13.
Le ballon utilisé ressemble à celui du Handball et doit être rond. La surface de jeu est fixé comme suit : 30 mètres par 20 mètres pour les matchs masculins, et 25 mètres par 20 mètres pour les matchs féminins.
La ligne rouge des 2 mètres signale qu’au delà de cette ligne il y’a une zone d’hors jeu et les attaquants ne peuvent pas y pénétrer sauf si le ballon y est déjà. Les lignes blanches permettent l’alignement du terrain et des lignes de buts.
Un match se joue en 4 périodes de 8 minutes chacune, séparées entre elles par des temps de repos de 2 minutes (voire 5 minutes).
Comme au Basketball, chaque équipe a le droit de demander deux temps morts d’une minute chacun.
Le but est de mettre le ballon au fond des filets ; l’équipe ayant marqué le plus grand nombres de buts est l’équipe gagnante. Ce qui est tout à fait similaire aux autres sports collectifs.
Si l’équipe détient le ballon plus de 30 secondes, l’arbitre siffle une faute, et le ballon sera remis aux adversaires. En effet, il existe deux arbitres situés sur les bords du bassin. L’arbitrage est très connu par sa difficulté, puisqu’ils ne pourraient pas voir tout ce qui se passe sous l’eau.
Ainsi, les joueurs ne doivent pas mettre les mains ou une partie de leurs corps sur les bords du bassin sinon l’arbitre siffle penalty pour l’équipe adverse. A savoir que le penalty est tiré sur la ligne jaune (ligne des 5 mètres).
D’autres règles ont été “empruntées” au Volleyball : il est par exemple interdit de frapper le ballon avec le poing, à l’exception du gardien. Par contre, ce sport comprend quelques règles assez spéciales. Pour certaines fautes, un joueur expulsé pourra ainsi être remplacé par un autre joueur. Si la faute est plus grave (en cas de coup volontaire par exemple), le joueur ne pourra pas être remplacé ; on appelle cela une Exclusion Définitive Sans remplacement (EDS).

Étant un sport populaire dans leur pays, les Hongrois dominent les compétitions olympiques. Avec un total de 15 médailles, dont 9 d’or, ils détiennent le record du plus grand nombre de médailles obtenus ; loin devant l’Italie et l’Angleterre (4 médailles d’or chacune).  Champion du monde aux Jeux Olympiques de Pékin en 2008, ils ont dominé la sélection américaine en finale.

Le premier tournoi féminin a eu lieu aux Jeux Olympiques de Sydney en 2000 et a été remporté par les australiennes. La prochaine édition (qui aura lieu aux JO de Londres en 2012) comptera 12 équipes dans le tableau masculin et 8 équipes pour le tournoi féminin. Intéressant ?

Rendez-vous alors du du 27 juillet au 12 août 2012, à l’Aquatics Center de Londres, lors des XXXe Olympiade de l’ère moderne (Jeux olympiques d’été de 2012).

2
Poster un Commentaire

2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
2 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Vincent

Le water-polo est effectivement un sport très populaire en Hongrie, il est même arrivé qu’il aie une fonction politique importante (le fameux match Hongrie-Russie en 1956). Malheureusement le gouvernement hongrois continue à ignorer ce sport et à soutenir massivement les piètres équipes de football hongroises…

Les hongrois sont vraiment bons au water-polo. (: