Menu Fermer
Accueil » Lieux de loisirs » Les plus beaux moulins français à aller visiter

Les plus beaux moulins français à aller visiter

Au sommaire

1)  Le moulin de Collioure
2)  Le moulin Bénazeth de Villeneuve-Minervois
3)  Le moulin à eau de Cougnaguet
4)  Le moulin à eau du Grand-Fayt
5)  Le moulin de Conchette à Jard-sur-Mer
6)  Le moulin de Moidrey à Pontorson
7)  Les moulins de Régusse
8)  Les moulins de l'île de Noirmoutier
9)  Le moulin de Cassel
10)  Les moulins de Run Glaz et de Karaes sur l'île de Ouessant
11)  Le moulin-cavier des Aigremonts à Bléré
12)  Le moulin à marée du Birlot sur l'île de Bréhat
13)  Le moulin à eau du Château de Guédelon
14)  Le moulin de Maintenay
15)  Le moulin à eau de l'abbaye de Maroilles

Autrefois utilisés pour produire de la farine à partir de différentes céréales, les moulins ne sont aujourd’hui que des vestiges du passé. Construits à partir de différents matériaux, ils apportent incontestablement un vrai charme au paysage.
Laissez-vous donc guider par un aperçu des plus beaux moulins dont la France dispose.

Le moulin de Collioure

Le moulin de Collioure
Le moulin de Collioure

Situé en Occitanie, c’est un des plus anciens moulins à grain de la région, il date effectivement du XIVème siècle.
Le moulin tomba progressivement en ruine quand il cessa son activité au XIXème siècle. Devenu une propriété de la ville, la commune décida de le restaurer et le transformer en moulin à huile.
Aujourd’hui le moulin est ouvert au visite touristique, vous pouvez même acheter l’huile produite sur place.

Le moulin Bénazeth de Villeneuve-Minervois

Le moulin Bénazeth de Villeneuve-Minervois
Le moulin Bénazeth de Villeneuve-Minervois

Ce moulin à vent est toujours en activité, il permet de voir toutes les différentes étapes par lesquelles le blé passe pour être transformé en farine, le lieu propose une visite guidée. Il se trouve dans l’Aude, au milieu des vignes du Minervois dans le pays Cathare.

Le moulin à eau de Cougnaguet

Le moulin à eau de Cougnaguet
Le moulin à eau de Cougnaguet

Edité au XIVème siècle par des moines d’une abbaye cistercienne, sa construction dura plus de cinquante ans pour s’achever en 1350.
Ce moulin à eau fut classé monument historique en 1925 alors qu’il était toujours actif, jusqu’à cesser son activité en 1959.
Il est de nos jours toujours en très bon état, on peut observer à l’intérieur ses 4 meules d’environ 1.5 tonnes chacune, autrefois accessible en passant par une porte en ogive maintenant murée.

Le moulin à eau du Grand-Fayt

Le moulin à eau du Grand-Fayt
Le moulin à eau du Grand-Fayt

Un autre moulin à eau, situé sur les rives de l’Helpe mineure dans le nord, a été modernisé par l’ajout d’une turbine en 1900 qui a remplacé deux roues à aubes pour être finalement remplacée une 3ème fois par une roue à aube lors de sa restauration.
C’était ici que le fromage local, le maroilles, était fabriqué. Le moulin offre la possibilité d’effectuer une visite guidée en son intérieur.

Le moulin de Conchette à Jard-sur-Mer

Le moulin de Conchette à Jard-sur-Mer
Le moulin de Conchette à Jard-sur-Mer

Un moulin à vent dominant le port de Jard-sur-Mer en Vendée, sa rénovation date de 1906. D’après la légende, un jeune meunier serait parti à la guerre pendant 3 ans à la place du fils d’une riche famille.
Pour le remercier, la famille du riche garçon fit construire un moulin, on le lui donna lors de son retour.
Ce moulin ne se visite pas, il est cependant très esthétique et apporte un vrai plus au paysage grâce à sa belle couleur blanche.

Le moulin de Moidrey à Pontorson

Le moulin de Moidrey à Pontorson
Le moulin de Moidrey à Pontorson

Il s’agit d’un moulin à vent utilisé chaque année pour produire plus de 8 tonnes de farine vendues à des artisans de la région et aux touristes.
Ce moulin fut notamment transformé en fenil au cours de la seconde guerre mondiale puis fut ensuite abandonné. En 2003, la région décide de le restaurer pour le remettre en activité, il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2007.
Sur place, il est possible de faire des visites commentées.

Les moulins de Régusse

Les moulins de Régusse
Les moulins de Régusse

Les deux moulins de Régusse sont d’origine inconnue, les documents officiels d’origine attestent d’un moulin en ruine en 1565. Suite à sa restauration en 1995, un des moulins est complètement opérationnel. Plusieurs fois par an, des meuniers volontaires s’occupent de réorientés les pales vers les vents dominants pour que le mécanisme continue de fonctionner correctement.

Les moulins de l’île de Noirmoutier

Les moulins de l'île de Noirmoutier
Les moulins de l’île de Noirmoutier

Noirmoutier est un endroit où vous trouverez le plus de moulins, au XVIII on en dénombre 48 ! Même le roi Louis XVI possédait autrefois des moulins à Noirmoutier.
Pendant la guerre de Vendée, les meuniers se servaient de la position des ailes du moulin pour faire passer des messages codés.
Ils servaient également aux marins, la position des ailes donnait des indications sur la vitesse et la direction du vent.
Aujourd’hui, à cause de la révolution industrielle, il ne reste qu’une vingtaine de moulins visibles.

Le moulin de Cassel

Le moulin de Cassel
Le moulin de Cassel

Les moulins sont utilisés depuis le moyen âge dans cette région, aujourd’hui leur utilisation est surtout touristique.

Autrefois, comme les ailes ne tournaient pas s’il n’y avait pas de vent, dès que le vent commençait à souffler, les meuniers détacher les ailes de leur moulin pour moudre le grain quel que soit l’heure de la journée ou de la nuit.
Le moulin se trouve au sommet du mont Cassel, dans un endroit que l’on appelle terrasse du château.

Les moulins de Run Glaz et de Karaes sur l’île de Ouessant

Les moulins de Run Glaz et de Karaes sur l'île de Ouessant
Les moulins de Run Glaz et de Karaes sur l’île de Ouessant

Dans cette région, il y a de cela encore une centaine d’années, existait plus de 100 moulins. Il servait à pallier à l’insuffisance des grands moulins.
En effet, ils n’étaient pas soumis à l’impôt ce qui a permis leur prolifération un peu partout dans la région. Toutefois, il ne reste que 2 moulins sur les 100 autrefois présents.

Le moulin-cavier des Aigremonts à Bléré

Le moulin-cavier des Aigremonts à Bléré
Le moulin-cavier des Aigremonts à Bléré

Un moulin a vent d’une hauteur de quasiment 18 mètres, il fut restauré entre 2004 et 2007 par la municipalité locale. C’est un moulin de type cavier, c’est-à- dire qu’il comporte une cage en bois qui supporte les ailes du moulin ce qui lui permet de pivoter à 360°.
Il fut construit sur une cave, ce qui permettait à son propriétaire d’effectuer ces activités de meunier et de vignerons. Sur place, en plus de pouvoir être visité, il est possible de retrouver des démonstrations du fonctionnement du moulin proposé par une association.

Le moulin à marée du Birlot sur l’île de Bréhat

Le moulin à marée du Birlot sur l'île de Bréhat
Le moulin à marée du Birlot sur l’île de Bréhat

Pour pallier à l’inconstance des moulins à vent, ce moulin à marée a été construit sur l’île de Bréhat entre 1633 et 1638. Il a nourri les habitants locaux pendant plus de 300 ans avant d’être abandonné en 1916. Une campagne de restauration a été lancé en 1980, aujourd’hui le moulin produit, pour seulement quelques occasions, de la farine de blé noir.

Le moulin à eau du Château de Guédelon

Le moulin à eau du Château de Guédelon
Le moulin à eau du Château de Guédelon

Ce moulin à eau est une réplique d’un véritable moulin à eau du XII siècle. Il se situe dans le chantier médiéval de Guédelon, ou est en construction un château fort en utilisant exclusivement les méthodes du XIIIème siècle.
Il est donc possible d’observer cette reproduction fidèle qui est utilisée pour faire du pain grâce à la farine produite.

Le moulin de Maintenay

Le moulin de Maintenay
Le moulin de Maintenay

Le moulin de Maintenay est lui aussi inscrit au titre des Monuments Historiques. Construit pendant le XIIème siècle, il fait partie de ces moulins encore équipés de roues à aubes, il resta en activité de la date de sa création jusqu’à la seconde guerre mondiale pour être finalement transformé en scierie.

Le moulin à eau de l’abbaye de Maroilles

Le moulin à eau de l'abbaye de Maroilles
Le moulin à eau de l’abbaye de Maroilles

Ce moulin à eau remarquablement bien restauré enjambe l’Helpe mineur. Situé dans l’abbaye de Maroilles, il fut édité avant le XIème siècle, l’abbaye, elle, fut fondée en 675.
A la base exclusivement construit pour faire moudre le blé, il eut bien d’autres utilités comme restaurant, appartement et tannerie.
Il a été vendu pour y faire de la restauration, une reproduction de la roue y a cependant été installée.

Un doute sur un terme employé ? Besoin d'une définition ? Ce qu'il faut retenir est dans le glossaire.

COMPLÉTEZ VOTRE LECTURE