Idées de loisirs : humour, papillons, kite buggy

Les Buddha Bowls

Vous êtes ici : Planetloisirs » Cuisine » Les Buddha Bowls

3 Sep 2018   Aucun commentaire   161 lectures   Cuisine

Phénomène culinaire du moment, les Buddha Bowls font de plus en plus d’adeptes. Mélange parfait entre céréales, légumes et légumineuses, c’est un plat parfaitement équilibré et sain. On l’appelle également bol du dragon ou encore hippie bowl, que des noms fantastiques qui poussent à la curiosité.

D’où vient-il ? Qu’a-t-il d’aussi spécial ? Comment en réaliser un ? Les réponses …

L’origine des Buddha Bowls

L’origine des Buddha Bowls est assez mystérieuse. Il existe de nombreuses théories quant à sa provenance, mais nous n’en retiendrons qu’une version. Son nom lui viendrait de son apparence de bol bien garni qui se rapproche du ventre bien arrondi du Buddha.
Il faut aussi noter que les ingrédients utilisés sont 100 % végétal.

Les Buddha Bowls
Les Buddha Bowls

Il s’inspire donc inéluctablement des principes bouddhistes qui prônent le respect des animaux et de tout être vivant. Il est aussi impossible de situer dans le temps où ces fameux bols du dragon ont vu le jour. Ce que nous pouvons dire, c’est qu’après une année (2017) où la tendance culinaire a fortement penché vers le végétal et les plats santé, il s’avère parfaitement normal que les Buddha Bowls fassent un buzz énorme sur internet, et ce ne sont pas ses fabuleuses couleurs une fois dressées qui vous diront le contraire.
Car oui, avec ce type de recette, on régale autant nos papilles que nos mirettes.

Les ingrédients de base pour un Buddha Bowls

Un bol de Buddha Bowls met tout d’abord en avant les légumes. Ils se mettent en général au cœur de l’assiette et correspondent à plus de la moitié des ingrédients avec les fruits. On privilégie les légumes colorés et croquants, c’est-à-dire il faut miser sur les radis croquants, les tomates bien juteuses et même les aubergines bien charnues.
Il n’y a pas vraiment de règles à suivre dans la réalisation et la composition d’un bol de Bouddha.

Par contre, il vaut mieux être assez imaginatif, car ce genre de recette s’améliore en fonction de la touche de fantaisie que l’on y apporte.

Il est même possible d’y incorporer des aliments crus ou cuits. Donc si vous avez des légumes laissés pour compte au réfrigérateur, n’hésitez pas à les utiliser.

Plus ce sera varié, mieux ce sera.

Les Buddha Bowls
Les Buddha Bowls

Il existe quand même des légumes imparables qui rehausseront sûrement le goût d’un Buddha Bowl. En première ligne, vous avez les irrésistibles brocolis. Ensuite, il y a aussi les haricots verts, les tomates cerise, les carottes… Tout est bon tant que l’on respecte la règle du 100 % veggie.
Les ingrédients peuvent être modifiés à volonté, selon les besoins nutritionnels, le goût et aussi la saison.

Quelques idées pour améliorer vos recettes

Un bol de Buddha ne se résume pas aux légumes que vous mélangerez à l’intérieur. Il faut également penser aux accompagnements. En tant que recette star de la cuisine végétalienne, vous pourrez tout adjoindre tant qu’elle vous apporte le maximum de fibre et d’énergie.
Un Buddha Bowl est donc censé vous apporter des protéines végétales, contenir des céréales et même des légumineuses. Surtout, ne vous cantonnez pas au traditionnel riz. Pensez aussi aux lentilles, aux pois chiches, aux haricots, les noix… Les végétariens apprécieront sûrement l’ajout de tofu ou de seitan.
Du côté des céréales, insistez sur le quinoa, le sarrasin, l’orge …

La vinaigrette : à ne pas oublier !

La vinaigrette est la sauce qui lie un Buddha Bowl. Encore une fois, ce sera chacun sa recette. Il faut cependant souligner qu’elle influera grandement sur la saveur du plat, d’autant plus qu’il s’agit d’une sauce vinaigrette assez spécifique.

En effet, elle doit contenir de la levure alimentaire. Pour ceux qui ne connaissent pas cette levure, elle ressemble à des flocons dorés. Le goût se rapproche d’un mélange de fromage et de noisette. La levure alimentaire renferme des protéines et de nombreuses vitamines B.

Par ailleurs, pour agrémenter la sauce d’autres saveurs, il est possible de rajouter un peu de noix de cajou. Le yaourt permet aussi de bien lier le tout.
À défaut, un bon filet d’huile d’olive et/ou un peu de jus de citron rehausseront parfaitement le goût.

Le dressage et les couleurs …

Le bol de buddha a l’avantage de séduire autant les papilles que les yeux, du moins si l’on attribue une certaine attention au dressage. La vue d’un plat, tout comme le parfum qu’il dégage, peut influer sur la perception d’un plat.

Alors, n’hésitez pas à mettre plein de couleurs. Utilisez un grand bol blanc pour mettre en valeur chaque ingrédient. Fignolez le tout avec des graines de sésame bicolores, des herbes, des tomates cerise…
Le résultat vous mettra sûrement l’eau à la bouche !

Poster un Commentaire

  Souscrire  
Me notifier des