Idées de loisirs : château, granny square, roulette

Découvrez le Kinomichi, une activité dynamisante

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports en club » Découvrez le Kinomichi, une activité dynamisante

10 Déc 2011   1 commentaire   7237 lectures   Sports en club

Discipline sportive non compétitive, le Kinomichi est une combinaison de la tradition japonaise du Budo et des pratiques occidentales récentes dans le monde des gymnastiques.

Qu’est-ce que le Kinomichi ?

Traduit du japonais, Kinomichi signifie la voie de l’énergie. Ce n’est un art martial, ni gymnastique, ni danse ni yoga, mais plutôt un ensemble de tout cela.
C’est surtout un art de vie les résultats recherchés sont le bien-être, la joie de vivre, la connaissance de soi, l’attitude positive et un bon équilibre de vie. Le Kinomichi se pratique avec un ou plusieurs partenaires et utilise parfois le sabre de bois et la canne.
Dans cette discipline, les mouvements, les postures et les enchaînements sont inspirés de l’Aïkido, sauf que leur expression est distincte.
Ici, le but n’est pas forcément de combattre ni de se défendre. Il s’agit plutôt de faire circuler de l’énergie et d’évacuer tous les blocages physiques et psychiques.

Les principes du Kinomichi

Dans le concept de Yin et du Yan, le Kinomichi développe l’équilibre des forces pour parvenir à l’unisson avec l’environnement et avec les autres. Cela commence par l’apprentissage d’étirement à la fois relaxant et énergétique et des gestes en spirale exécutés à deux.
Assis sur les talons avec les mains posées à plat sur le sol et le corps légèrement incliné vers l’avant en signe de respect, tous les participants entament la séance d’entraînement par une salutation à la japonaise entre les élèves et le maître. Ensuite vient l’exercice qu’on appelle contact où les participants se regroupent par deux et se mettent l’un en face de l’autre.
Paume contre paume, ils lèvent ensemble leurs bras vers le haut d’un seul geste et les font descendre du côté droit ou du côté gauche, puis exécutent un mouvement rotatif sans jamais se lâcher.
Ces étirements sont nécessaires pour leur permettre de prendre conscience de leur corps, de se détendre et de faire circuler leur énergie.

Cette discipline enseigne le contact physique avec l’autre de façon harmonieuse et sans aucune connotation sexuelle. Ce qui importe c’est l’équilibre des énergies entre les deux partenaires quel que soit leur sexe et leur âge.

Comment se déroule l’entraînement ?

L’initiation au kinomichi se fait graduellement, à cinq niveaux. Cela commence par l’apprentissage des six mouvements de base dont trois sont appelés “de ciel”, car ils sont dirigés vers le haut et trois “de terre” qui est tournée vers le bas.
Ensuite vient le développement du sens de l’espace, du dynamisme et de l’ouverture par rapport à l’autre. L’idéal est de commencer par une séance d’une heure par semaine.

Le premier niveau comprend une vingtaine de leçons où les apprenants s’entraînent à exécuter des déplacements à deux où chacun met de côté son ego pour former une entité complète avec son partenaire.
Ici, on apprend à faire confiance à des inconnus et à être large d’esprit.

Au delà de ces mouvements, il y a une véritable leçon que le Kinomichi enseigne. D’ailleurs, beaucoup de gens ont vu leur vie changer radicalement après seulement quelques séances.

Les principes du Kinomichi

À la différence d’un grand nombre d’activités sportives, le Kinomichi ne se focalise pas sur la domination de son corps ni à l’exiger de se surpasser en termes de performance. Au contraire, il s’agit de “faire taire” son mental et de laisser son corps agir.
C’est de cette façon qu’on atteindra à une sensation de bien-être corporel et d’avoir l’esprit calme.

Maître Masamichi Noro reprend souvent cette phrase de Sensei Ueshiba, père de l’aïkido : “La technique est juste un instrument pour la réalisation de l’amour.” Voilà pourquoi il combine son enseignement avec une leçon de vie.
Pour mettre un accent sur l’importance du pied, maître Noro explique que celui-ci prend appui sur le sol pour que le corps puisse se dresser vers le ciel.

Où apprendre le Kinomichi ?

Pour ceux qui veulent s’initier au Kinomichi, le Maître Noro donne des cours au Korindo Dojo, sis au 88 boulevard des Batignolles, dans le 17e arrondissement de Paris.
Sinon, il y a d’autres instructeurs dans les autres arrondissements et en province. Les tenues du Kinomichi s’inspirent du kimono des samouraïs.
Pour les premiers cours, des vêtements simples comme un teeshirt et un jogging ou un short sont acceptables.

1
Poster un Commentaire

1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
1 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Philippe

Le Kinomichi semble être à l’Aïkido ce que le Taï Chi est au Kungfu : une expression de soi plus qu’un rapport à l’autre, même si cela se fait avec un partenaire.
Pour les amateurs d’Aïkido qui ne veulent pas de la partie martiale.

On notera dans la vidéo les efforts de l’enseignant pour parler le français.