Ikebana, la rencontre entre l’art floral et la philosophie japonaise

Vous êtes ici : Planetloisirs » Coup de coeur » Ikebana, la rencontre entre l’art floral et la philosophie japonaise

25 Août 2013   27 commentaires   4734 vues   Jardinage

L’origine de l’Ikebana remonte au VIe siècle avec l’arrivée du bouddhisme au Japon. À l’époque, les fleurs utilisées comme offrande dans les temples bouddhistes étaient disposées de telle manière qu’elles pointent vers le ciel.

Histoire et origine de l’Ikebana

Le moine japonais Senmu qui dédie da vie à décorer l’autel de Bouddha est à l’origine des bases de l’Ikebana. Au Xe siècle, cet art sacré longtemps réservé aux moines a séduit la cour par son côté esthétique. Seuls les élites et les hommes de haute lignée comme les prêtres, les samouraïs et les seigneurs pouvaient prétendre à l’art de l’Ikebana. Au XIIe siècle, il se codifie et devient une expression d’événements importants dans la vie sociale japonaise : majorité d’un garçon, mariage, départ d’un guerrier, …
C’est entre le XIVe et le XVIe siècle que l’Ikebana atteint son épanouissement artistique. À cette époque, de nombreuses compétitions d’arrangement floral et de poèmes ont été organisées dans les temples, opposant prêtres et samouraïs. C’est aussi à cette époque que furent conçus les célèbres jardins de pierre de Kyoto.
Notons qu’au XVe siècle, le Maître Senkei Ikenobo élabore les premières règles de l’Ikebana et fonde l’école Ikenobo.
En France, l’Ikebana a fait sa première apparition en 1930 lors du Salon d’Automne à Paris lorsque l’écrivain franco-japonais Kikou Yamata en fit les premières démonstrations devant un public captivé. En 1966, le Centre d’Art Floral Ikebana est créé à Paris. Il propose aux amateurs des cours d’arrangements floraux respectant les règles de l’Ikebana.

Mais qu’est-ce que l’Ikebana ?

À la différence des pays occidents qui tendent à accentuer l’aspect décoratif d’un arrangement floral, les Japonais cherchent à créer à travers l’arrangement floral une harmonie de construction linéaire, de couleurs et de rythme. Alors que les Occidentaux misent sur la quantité et les couleurs des fleurs, se focalisant sur la beauté de la fleur, les Japonais soulignent la forme linéaire de l’arrangement.
L’art floral japonais vise à valoriser aussi bien la vase, les tiges, les branches, les feuilles et la fleur.
L’agencement de l’arrangement floral japonais est basé sur trois points principaux représentant le ciel, la terre et l’humanité à travers les trois piliers suivants : asymétrie, espace et profondeur.

Plus qu’un art, l’arrangement floral japonais est l’expression de la philosophie de la nature et une sorte de méditation pour saisir l’essence même du monde qui nous entoure. Il s’agit de savoir retenir l’essentiel pour obtenir un véritable accomplissement. Il ne cherche pas à imiter la nature en plaçant simplement les fleurs dans un vase. Mais il cherche à respecter le monde de croissance de la plante et le rythme des saisons. Dans l’art floral japonais, l’arrangement doit représenter l’aspect éphémère de toute chose, des végétaux, de la saison et de la vie. Dans sa sobriété et sa pureté, l’Ikebana est une forme d’expression e l’esthétique zen. Dans la philosophie zen en effet, l’art n’est pas étudié tout simplement par la passion, mais surtout parce qu’il dispense une sorte de spiritualité. Vivre l’esprit de l’art développe progressivement la spiritualité. Donc, pendant l’apprentissage, la cognition silencieuse et le transfert direct du savoir comptent plus que la grâce et le bon goût.

L’Ikebana est une activité à trois dimensions. Il s’agit d’observer la nature dans le premier temps, ensuite faire la cueillette et enfin la méditation lors de la création et l’achèvement de l’arrangement.
Pratiquer l’Ikebana c’est aussi pénétrer dans la voie des fleurs, le Kado.
Il s’agit de pratiquer une méditation en respectant les principes de la philosophie zen : le Sabi et le Wabi. Si le premier recherche la sérénité dans la méditation paisible, le second exprime la simplicité. L’art de l’Ikebana prend en compte le message de la fleur, de la couleur, de la saison et de l’environnement du bouquet. À tous ces principes s’ajoute la perception esthétique des Japonais qui mesurent l’équilibre et l’harmonie à l’échelle du corps humain.

Où peut-on s’initier à l’Ikebana en France ?

Un peu partout dans le pays, des associations franco-japonaises proposent des cours d’apprentissage d’Ikebana, comme la Maison Merkapidéa à Ispoure, l’Association France–Japon à Saint-Étienne, l’Association Haiku à Périgny …

Associations du Study Group La Rochelle / Sud-Ouest

  • École d’Ikebana Ohara La Rochelle/Sud-Ouest – Study Group La Rochelle/Sud-Ouest
    Adresse : 75 rue du Moulin Rouge 17000 La Rochelle
    Présidente : Madame Anne-Marie MORIN
    Site internet : http://www.ikebana-larochelle-sudouest.com
    Tél. : 05.46.27.02.91 – Mail : contact@ikebana-larochelle-sudouest.com
  • Association « Haiku »
    Adresse : 11 rue des Pinsons – 17180 Périgny
    Présidente : Madame Françoise Ricaud
    Site internet : ikebana-ohara-perigny-la-rochelle.com
    Mail : association.haiku@gmail.com
  • Association « Ikeru »
    Adresse : rue du Château – 47150 Lacapelle-Biron
    Présidente : Madame Bernadette Turpin
    Site internet : www.ikebana-zen.com
    Mail : bernadette-turpin@ikebana-zen.com
  • École d’Ikebana du Pays Rochefortais
    Adresse : 4, rue de l’Ormeau – 17620 Echillais
    Présidente : Madame Dominique Grégoire-Jeannet
    Mail : gregoire.domi@orange.fr

Autre associations de France, qui suivent l’enseignement du Grand Maître Annik Howa Gendrot

  • Ikebana Ohara Paris
    Adresse : 62 avenue de la Grande Armée 75017 PARIS
    Présidente : Madame Lila Dias
  • Association France-Japon – Study Group Saint-Etienne / Centre
    Adresse : 18 rue Voltaire – 42100 Saint-Etienne
    Présidente : Madame Christiane Ponsonnet
    Contact : Ponsonnetg@aol.com
  • Kyushi no kado
    Adresse : 1 rue Edouard Charpentier – 42100 Saint-Etienne
    Présidente : Madame Maryse Reynaud
  • Provence Ikebana Club – Ecole d’Art Floral de Pertuis – Study Group Provence Côte d’Azur
    Adresse : Quartier Malespine – 84120 Pertuis
    Présidente : Madame Monique Levantis
    Site internet : www.provenceikebanaclub.fr
  • Chapitre Antilles-Guyane
    Adresse : Prise d’eau – Petit Bourg – 97170 Guadeloupe
    Présidente : Madame Simone Gruel

Exemples de bouquets d’Ikebana

Hana-Mai - Copyright Ecole d'ikebana Ohara La Rochelle
Hana-Mai

Rimpa-Lotus - Copyright Ecole d'ikebana Ohara La Rochelle
Rimpa-Lotus

Tateru-Katachi - Copyright Ecole d'ikebana Ohara La Rochelle
Tateru-Katachi


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

27 commentaires »

  1. Voilà un art méconnu du grand public, je dois dire que la culture japonaise est vraiment riche et intéressante, merci de nous faire découvrir cela, qui pour moi est plutôt mentale avant tout, comme vous le dite les européens sont plus dans la couleur et la quantité que sur les détails, et en cherchant sur le net, les composition sont vraiment équilibrées et raffinées !

    RépondreRépondre
  2. Il y a une heure encore, je ne connaissais pas l’ikebana ou du moins je ne savais pas que c’était un art si particulier :)

    C’est une activité qui doit demander énormément de pratique je pense, pour arriver a des résultats tels qu’on peut en voir sur Google mais qui doit être extrememment gratifiant lorsque le résultat est la !

    RépondreRépondre
  3. J’ai découvert cet art à travers ton article . Je pense que c’est une activité qui demande beaucoup de patience , de pratique et d’une bonne créativité donc elle n’est pas si facile .

    RépondreRépondre
  4. Les japonais sont des experts pour ce qui est de mettre en avant l’harmonie et la sérénité de chaque chose. Je ne suis donc pas étonné qu’ils aient créé cet art floral, j’ai pu voir quelques photos de ces réalisations et on ne peut que reconnaitre que c’est magistralement fait.

    RépondreRépondre
  5. Adepte de la culture nippone, je ne connais pas les origines du Ikebana. Je connais des futurs mariés qui cherchent des idées originales pour leur mariage. Je leur fais suivre l’info sur le champs ! Mille merci !

    RépondreRépondre
  6. Merci pour cet article très intéressant, et j’ai enfin la réponse à ma question sur les origines de l’ikebana. Je pense faire un tour dans le 17eme a paris très prochainement !

    RépondreRépondre
  7. J’aurais bien aimer voir des photos accompagner l’article :( ou même un lien, je serais obliger de googler le truc

    RépondreRépondre
  8. Bonjour ! Moi aussi je viens de faire connaissance avec l’Ikebana grâce à cet article, et merci à vous. J’imagine que les passionnés du jardinage seront les plus intéressés par cet art, qu’en pensez-vous ?

    RépondreRépondre
  9. Bonjour,
    Je pratique (avec bonheur) l’ikebana depuis une dizaine d’année et je trouve que votre article reflète assez bien ce que représente cet art traditionnel Japonais.
    POur ceux qui veulent en savoir plus sur la culture japonaise, son rapport étroit avec la nature et sa façon de l’appréhender, voici 3 ouvrages :
    « La voie des fleurs – le zen dans l’art japonais des compositions florales » – de Gusty Herrigel
    « Fleurs et arbres » de Sakurasawa Nyoiti
    Et enfin, plus récent : « Secrets de fleurs – le long chemin de l’ikebana » – de Annik Howa Gendrot
    Après cela on ne peut plus regarder la nature comme avant !
    Bonne lecture

    RépondreRépondre
  10. @Claude
    merci pour tous ces précisions , mais svp y’a pas un lien sur le net où je pourrais en connaitre plus en numérique :wink:

    RépondreRépondre
  11. Un vrai art nature, dommage qu’il manque quelques images illustratives…

    RépondreRépondre
  12. @melanie@guidethailande.fr, @rincevent @art & insolite:

    Bonjour,

    Nous vous remercions pour votre intérêt à la culture nippone et à l’ikebana en particulier.
    C’est donc avec plaisir que vous trouverez quelques illustrations de réalisations de bouquets d’ikebana : http://www.planetloisirs.com/2013/08/25/ikebana-la-rencontre-entre-lart-floral-et-la-philosophie-japonaise/#exemples-de-bouquets-dikebana

    Nous vous souhaitons un bon après-midi.

    @ bientôt.

    RépondreRépondre
  13. Waw j’ai bien fait d’insister sur les images.
    C’est magnifique, très beau ces bouquets tous sortis de l’ordinaire. Cest un vrai art je l’avoue.
    Merci beaucoup pour la découverte :-o

    RépondreRépondre
  14. @melanie@guidethailande.fr:

    Bonjour Mélanie,
    Il y a beaucoup de sites sur l’ikebana où on trouve hélas aussi beaucoup de bêtises. Pour ne pas faire d’erreurs, voici les sites des 3 principales écoles au Japon (Ikenobo, la plus ancienne, Sogetsu, la plus moderne, et celle à laquelle j’appartiens : Ohara qui est entre les deux). Je ne sais faire un lien mais tu pourras recopier les adresses :
    http://www.ikenobo.jp/english/
    http://www.sogetsu.or.jp/e/
    http://www.ohararyu.or.jp/english/index.html

    Bonnes visites

    RépondreRépondre
  15. @Claude
    Merci Claude pour ces précisions et détails , et c’est déjà trois lien qui vous m’avez transmis
    apprécie ta recherche et ta réponse personnalisé

    RépondreRépondre
  16. C’est très créatif et original ….je viens de le découvrir depuis votre blog
    merci

    RépondreRépondre
  17. Merci pour ce riche article sur l’Ikebana.
    J’aime beaucoup ce type de composition florale car très légère en fleurs et végétaux.
    Bonne continuation !

    RépondreRépondre
  18. Trés beau, je trouve cela trés original. Belle découverte créative. bravo a la personne qui à fait ces réalisations qui doivent demander beaucoup de patiente.

    RépondreRépondre
  19. c’est tres creatif bravo!

    RépondreRépondre
  20. Vraiment très sympa l’Ikebana, je ne connaissais pas du tout.
    Il permet de s’évader et de faire ces propres composition florale, j’aime beaucoup.

    Bonne année 2014.

    RépondreRépondre
  21. Très beau, je trouve cela très original, j’aime ce paragraphe: »HISTOIRE ET ORIGINE DE L’IKEBANA »

    RépondreRépondre
  22. Merci pour l’info, j’ai apprécié la qualité de ton article.

    RépondreRépondre
  23. C’est très original ,je viens de le découvrir merci a toi

    RépondreRépondre
  24. Belles photographies merci :roll:

    RépondreRépondre
  25. Je ne connaissais pas ce genre de décoration!
    J’ai vu la même en thailande où ils arrivent à faire des reproductions d’insectes (genre criquet) avec des feuilles de palmiers et des bourgeaons.
    C’est top comme décoration!

    RépondreRépondre
  26. Excellent article ! Tous les détails et une vraie révélation pour moi personnellement, j’avoue que je ne connaissais absolument pas ce bel art. C’est une activité en effet qui demande énormément de pratique, de patience et de persévérance…Merci.

    RépondreRépondre
  27. Encore un article excellent ! Je me n’en lasse pas !! Je connais très bien ce genre de décoration, c’est exactement ce que j’ai chez moi ! En tout ce sont des belles photos ! BRAVO !

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: