La thérapie forestière, pour combattre le stress

Au sommaire

1)  Histoire et origine
2)  Présentation
3)  Coût et déroulement d'une séance

Faites-vous du bien à travers des séances de thérapie forestière, une méthode efficace pour venir à bout du stress. Il s’agit aussi d’un bon moyen pour réduire significativement la tension artérielle et se garantir un profond bien-être.
Si vous adoptez la thérapie forestière, vous pourrez donc vous maintenir en bonne santé.

Histoire et origine

La thérapie forestière, ou le bain de forêt, ou encore sylvothérapie, est originaire du Japon. On parle alors de “Shinrin-Yoku”. Il s’agit d’une pratique traditionnelle dont le but principal est de favoriser une immersion de l’Homme dans la nature afin que ses sens se développent suite à un contact prolongé avec la forêt.

Depuis la nuit des temps, dans certains coins du monde, les gens se rapprochent de la nature et de ses éléments pour leur bien-être.

Autrefois, en Grèce notamment, une dimension sacrée et magique était accordée à l’arbre. C’est d’ailleurs pourquoi des forêts étaient considérées comme maléfiques et d’autres capables de guérir. Le bain de forêt faisait partie des méthodes de balnéothérapie dans les années 1930. On le recommandait plus aux tuberculeux et aux asthmatiques.

La thérapie forestière
La thérapie forestière

Même si la sylvothérapie vient du Japon, c’est seulement dans les années 1980 que cette pratique s’est développée. Elle existe aussi aux États-Unis depuis pas mal d’années sous le terme “Tree hugging”, ce qui signifie “étreindre un arbre”.

Présentation

La thérapie par la forêt consiste à déstresser une personne et à combattre certaines pathologies dont elle souffre en lui faisant passer du temps dans un environnement forestier. Cette pratique est née de l’idée selon laquelle les arbres procurent des sensations de bien-être physique et psychologique du fait de l’énergie qu’ils dégagent. La sylvothérapie favorise un contact avec l’arbre qui est très bénéfique à l’organisme. Et plusieurs études scientifiques le confirment.

Les chercheurs ont pu mettre en évidence l’avantage du bain de forêt sur la santé mentale. Cette méthode réduit bel et bien le stress en libérant des molécules volatiles ainsi que des phytoncides, comme l’alpha-pinène. Ces éléments sont reconnus scientifiquement pour leur effet antistress.

La sylvothérapie permet aussi d’améliorer la santé cardiovasculaire. Une étude a montré que cette méthode peut diminuer le rythme cardiaque et la pression artérielle, ce qui est très avantageux dans la réduction du risque cardiovasculaire.

Il est aussi prouvé par des travaux de chercheurs que le bain de forêt réduit la glycémie et le niveau d’hémoglobine glyquée, d’où sa recommandation aux personnes qui souffrent du diabète de type 2. Les expériences réalisées dans le cadre de ces travaux invitaient les participants à marcher dans la forêt sur une distance de 3 ou 6 km.

On note également que cette technique thérapeutique agit positivement sur les cellules du système immunitaire.

En outre, les spécialistes de la sylvothérapie assurent que cette pratique fait un grand bien aux enfants.
Selon eux, lorsque les plus petits sont longtemps en contact avec les arbres, il se produit un renforcement de leurs aptitudes cognitives et une augmentation satisfaisante de leurs aptitudes à s’amuser de manière créative.

Coût et déroulement d’une séance

Plusieurs structures présentes en France organisent des séances de thérapie forestière. De nombreuses formules sont proposées afin de permettre à tout le monde d’y prendre part. Il existe par exemple un forfait pour 2 personnes faisant bénéficier d’un week-end de détente et de bien-être en pleine forêt. Le tarif d’une telle offre tourne généralement autour de 200 €.

La séance de sylvothérapie est axée le plus souvent sur de la promenade méditative. Le sujet se déconnecte de la vie quotidienne, ce qui est essentiel pour mettre à profit les bienfaits des arbres sur le plan physique et sur le plan mental.

Sachez que la marche à faire lors de la séance ne doit pas être sportive. Les participants doivent prendre leur temps et avancer lentement, en ayant le regard sur ce qui leur entoure. Ils peuvent s’arrêter à certains moments et s’asseoir longuement (jusqu’à 2 h du temps) avant de reprendre la marche.

Pendant l’activité, une respiration profonde réalisée avec le ventre est recommandée. Aussi, on lève les bras puis on les baisse en expirant tout en cherchant à toucher les pieds.

Il est important de laisser filer ses pensées lors de la séance afin de se concentrer sur ce qu’on sent, ressent, entend et voit.

Chaque participant est libre d’enlacer un arbre qui l’attire, un geste qui fait un grand bien !

Poster un Commentaire

  Souscrire  
Me notifier des
Idées de loisirs : saut à l'élastique, perle, waterline