Idées de loisirs : danse, bowling, images

L’art topiaire ou comment sublimer la nature

Vous êtes ici : Planetloisirs » Jardinage » L’art topiaire ou comment sublimer la nature

4 Mar 2019   Aucun commentaire   791 lectures   Jardinage

L’art topiaire, un nom qui peut sembler rébarbatif derrière lequel se cache un savoir-faire entre art et artisanat. En effet, c’est grâce à cette pratique que vous pouvez admirer dans de nombreux espaces publics, comme dans certains jardins particuliers, des buissons et des arbres taillés de toute sorte de formes.


L’art topiaire

Comment est née cette passion particulière ? Comment se pratique-t-elle et combien cela coûte-t-il de tenter l’aventure ?

Petite histoire de l’art topiaire

L’art topiaire est une pratique très ancienne puisqu’on en trouve des traces dès la Rome antique comme en attestent des écrits de l’époque. Si le Moyen-âge la voit tomber en disgrâce, la Renaissance est l’occasion de son retour en force dans toute l’Europe, en particulier en Italie et en France.
Cette pratique devient un véritable symbole du jardin à la Française et suscite toujours un vif engouement chez les jardiniers, aussi bien professionnels qu’amateurs.

Un des plus célèbres jardins où l’on peut contempler de remarquables créations d’art topiaire est le jardin de château de Versailles.

L’art topiaire en pratique

L’art topiaire consiste à tailler haies, arbres, arbustes, et même buissons pour en faire émerger une véritable sculpture. Lorsque l’on débute, il est plus prudent de commencer par des formes simples pour se faire la main et apprendre. Sphères, cubes, cônes et pompons sont les premières créations dont tout débutant est fier.

Si ces formes sont les plus aisées à créer, elles n’en offrent pas moins de nombreuses possibilités esthétiques. Les formes plus complexes comme celles qui figurent des animaux, des personnages ou des assemblages géométriques requièrent la mise en place d’une structure métallique au milieu des végétaux afin de servir de support et de guide pour la taille.

Les essences aux branches drues et au feuillage compact comme le buis, l’if, le chèvrefeuille ou le cyprès se prêtent parfaitement à la pratique de l’art topiaire. À l’inverse, des arbres aux branches trop espacées et aux longues feuilles compliqueront votre travail et se prêtent mal à ce type de création.

L’art topiaire est une excellente activité pour les passionnés de jardinage et de nature. Elle requiert en revanche, minutie et patience pour venir à bout de la taille des végétaux. Les sculptures obtenues demandent un entretient important pour conserver leurs formes harmonieuses.
C’est donc une activité au long cours plus qu’un hobby occasionnel.

Quel investissement pour s’initier à l’art topiaire ?

Outre l’achat des plantes si vous envisagez de sculpter dans votre propre jardin, le principal investissement exigé par la pratique de l’art topiaire est l’achat des outils de jardinage nécessaire. Parmi les basiques indispensables, on peut citer :

• une cisaille à lame courte pour les coupes de précision ;
• une cisaille à haie ;
• plusieurs sécateurs pour les branches difficiles d’accès ;
• un taille haie électrique pour les longues branches.

Côté budget, comptez environ 30 € pour la cisaille à lame courte, 20 € pour celle à haie, entre 10 et 25 € par sécateur et entre 80 et 150 € pour un taille haie électrique. En achetant du matériel d’entrée ou de moyenne gamme, vous vous en sortirez donc pour environ 200 €. La facture peut grimper si vous optez pour des outils haut de gamme, mais ce n’est pas impératif pour débuter.

Si vous envisagez des sculptures complexes, il vous faudra également acheter les structures métalliques nécessaires à la mise en forme de vos œuvres. Elles sont vendues entre 20 et 50 €, selon la taille et la complexité des figures.

S’il est vrai que le matériel pour la pratique de l’art topiaire a un coût, vous en possédez sûrement déjà une partie si vous avez un jardin. Vos nouvelles acquisitions pourront également vous servir à l’entretien de celui-ci.

Où pratiquer l’art topiaire près de chez vous ?

Si vous disposez d’un jardin, même petit, vous pouvez parfaitement y pratiquer l’art topiaire. C’est même l’idéal.
Des centres de formation et des associations dispensent également des cours, voir organisent des stages. Si certaines formations sont destinées aux jardiniers amateurs, d’autres offrent une certification reconnue. De nombreux clubs de passionnés existent un peu partout en France, internet sera votre meilleur allié pour trouver le plus proche de chez vous.
Vous pourrez également y consulter de nombreux tutoriaux de passionnés et échanger conseils et astuces sur les forums dédiés.

L’art topiaire est une forme de jardinage particulièrement créative qui existe depuis l’Antiquité. Véritable symbole des jardins à la Française, il permet de donner à de simples arbustes des formes élégantes et de faire naître des sculptures époustouflantes. Pour le pratiquer un minimum de matériel s’impose mais si vous êtes jardiniers vous en possédez surement une partie sans le savoir.
Il est possible d’exercer dans votre jardin ou de commencer par rejoindre une formation pour apprendre d’autres passionnés et vous mettre le pied à l’étrier.

Poster un Commentaire

  Souscrire  
Me notifier des