Idées de loisirs : appartement, échantillon, compost

Plus que du football, un art

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports de plein air » Plus que du football, un art

28 Mar 2011   2 commentaires   1671 lectures   Sports de plein air

Le Beach soccer s’avère être un sport très plaisant à regarder dans la mesure où les beaux gestes (retournés acrobatique et autres gestes hérités du streetfootball) ne manquent pas et ce, grâce au sable qui permet d’amortir les éventuelles chutes.

Un sport récent

Les règles du Beach soccer ont été définies en 1992.
Reconnu et officialisé par la FIFA en 2004, le Beach soccer rencontre de plus en plus d’adeptes à travers le monde. Notons également que la Coupe du Monde de Beach soccer est un événement de plus en plus médiatisé par les télévisions du monde entier.
Le premier championnat mondial de Beach soccer est crée à Rio de Janeiro, en 1995.
Quittant le continent sud-américain en 2008, la Coupe du Monde de Beach soccer s’est déroulée à Marseille cette même année, pour ensuite avoir lieu à Dubai l’année suivante ; ce qui traduit l’expansion de ce sport à travers le monde et les cultures.

Equipement et règles du jeu

Mais qu’en est-il des principales règles imposées par la pratique du Beach soccer ?

D’abord, le terrain de jeu doit être impérativement constitué de sable pur, exempt de pierres, coquillages ou objets capables de constituer un danger pour les membres de l’équipe. Ensuite, des mensurations très précises sont nécessaires pour la mise en place d’un terrain de jeu : il est nécessaire de disposer d’un terrain rectangulaire de 26 à 28 cm de largeur et de 35 à 37 cm de longueur. La ligne imaginaire qui divise le terrain en deux parties égales est délimitée par deux drapeaux rouges disposés à l’extérieur du terrain.
Quant aux buts, leur longueur doit mesurer 5,5 mètres, leur hauteur 2,2 mètres et leur largeur 1,5 mètres.
Source : beachsoccer.fr

Le ballon, sphérique, souvent en cuir, peut être fabriqué en n’importe quel matériau à partir du moment où il est approprié et très résistant. Il doit avoir une circonférence qui atteint 70 cm au maximum et peser 440 grammes au maximum.

Chaque équipe peut disposer d’un maximum de 5 joueurs, dont un gardien de but. Le nombre de remplaçants peut également atteindre 5, et les remplacements effectués en cours de match sont illimités. Les joueurs doivent se vêtir de vêtements ne constituant aucun danger pour eux-mêmes ou pour leurs adversaires et coéquipiers, à savoir : un short ainsi que le maillot de l’équipe. Quant au gardien, il doit porter des habits de couleur différente de celle de ses coéquipiers et adversaires.

Le match se décompose en trois périodes de douze minutes, un chronométreur assurant le compte du temps arrêté.

Où le pratiquer ?

La question qui se pose désormais aux futurs amateurs : où peut-on le pratiquer ?
Avant toute chose il nous faudra distinguer deux sortes de pratique : en loisir d’une part et la pratique professionnelle d’autre part. Pour ce qui est du premier, la pratique du Beach soccer peut se faire sur n’importe quelle surface sablée en bordure de mer qui accueillera deux buts improvisés et dont les délimitations seront grossièrement tracées à même le sable.

Maintenant si vous souhaitez vous engagez dans la voie de l’amateurisme (professionnel), il vous faudra prendre le chemin d’un club affilié à la fédération française de Beach soccer.

En vous acquittant de votre cotisation vous pouvez alors intégrer une des catégories d’âges (parmi celles proposées) et vous pouvez dès lors commencer à vous initier à la pratique sous la supervision de votre entraîneur. Par ailleurs si au fil des entraînements vous vous découvrez un don pour le Beach soccer, il sera alors très probable que vous intégriez l’équipe première et que vous participiez à des matchs interclub.

Comme tout bon sport qui se respecte, le Beach soccer sollicite certaines aptitudes particulières outre le fait de savoir manier un ballon avec le pied. En effet, à la différence du football classique, la conduite de balle est quasi inexistante et pour cause, le sable ne permet qu’une avancée laborieuse et quelque peu aléatoire du ballon au sol. De ce fait, la circulation du ballon se fait principalement dans les airs et requiert de ce fait une grande maitrise technique et une précision accrue dans la passe de la part du joueur.

Pour en savoir plus

Le site officiel du Beach soccer en France : http://www.beachsoccer.fr/
Page de la FIFA consacré à la Coupe du Monde de Beach Soccer : http://fr.fifa.com/beachsoccerworldcup/index.html

2
Poster un Commentaire

2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
2 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
erwan

Le beach soccer est un véritable match de football avec ce coté technique et artistique, c’est sympa à voir, car bien souvent la technicité est mise en avant plutôt que de simple passes, j’ai essayer quelques fois de jouer sur le sable et je dois dire que appart tomber tout les 5 mètre je préfère le gazon !

beckham

C’est un sport particulièrement physique, le sable ça use vraiment les jambes, mais c’est vraiment super sympa comme variante du foot, un bout de plage, quelques amis, un ballon, et on a de quoi bien s’éclater 🙂