Idées de loisirs : glisse, lanceur, domotique

Les drones, l’objet volant au-dessus de nos têtes

Vous êtes ici : Planetloisirs » Jeux » Les drones, l’objet volant au-dessus de nos têtes

15 Sep 2013   11 commentaires   1249 lectures   Jeux

Parot SA vient de commercialiser son AR.Drone, ce qui veut dire que l’accès à ce beau “joujou” n’est plus réservé aux commandos du Pentagone.

Drone et AR.Drone

Le drone, même au niveau de l’appellation, pose problème. Anglophones et francophones ne parlent pas d’une même chose. Les francophones se bornent sur le mot « drone » qui désigne un robot capable de déplacer de manière autonome sur une surface, sur terre ou en milieu marin. Le terme évoque également une partie du système de drones comme les vecteurs aériens. Les Américains restent plutôt très pragmatiques et précis quant aux noms de ses mobiles autonomes sans pilote et se basent sur les déclinaisons de sigles, UAV/UAS, USV/USS, etc. UAV signifie Unmanned Air Vehicle et UAS, Unmanned Aircraft System. Les drones de combat ou UCAV (Unmanned Combat Air Vehicle) est le plus célèbre de tous.
À la différence de cet appareil très sophistiqué et mythique, l’AR. Drone est un hélicoptère avec 4 rotors facile à piloter. Une fois lié avec un appareil muni d’un système iOS (iPhone), Android ou Symbian, grâce au Wifi, il se laisse manipuler comme un jouet.

Parrot innove avec l’AR.Drone

Parrot, société française spécialiste des équipements Bluetooth, a présenté son drone pour tout public en 2010. Puis, il est passé à sa commercialisation.
Conçu pour le divertissement, l’AR.Drone se livre avec des éléments sophistiqués : des caméras, un accéléromètre, des émetteurs récepteurs à ultrasons, des gyroscopes, et moult capteurs.
La deuxième version de l’appareil est munie d’un processeur ARM Cortex A8 Cadencé à 1 GHz, d’une caméra HD 720P et d’un système de liaison Wifi N, bref, une nette amélioration quant à la stabilité, la puissance et la forme du drone.

La démocratisation du drone

Si le drone était auparavant un objet spécifique aux militaires, il est de nos jours devenu un objet facilement accessible. Particuliers comme professionnels peuvent en faire usage à leur guise. Certains tirent profit par sa maniabilité aux jeux, d’autres en font usage pour de meilleures prises de vue vidéo. Pour quelques trois cents euros, il est possible de se procurer un drone de deuxième version sur les sites de vente en ligne.

Drone, des pour et des contres

Certains organismes montent le ton au sujet de cet engin volant maniable à distance. Pour eux, le risque d’entrave à la vie privée est élevé à l’issue de la démocratisation des drones. Tellement les équipements pouvant être installés avec ce dispositif sont multiples qu’il sera difficile de les réguler. Les bras de fer se concentrent donc sur la régulation de son usage. De l’autre côté, plus d’un commencent à apprécier “ce joujou”, pour sa praticité et pour les intérêts, particulier et général, qu’il procure.
Cette fois encore, la question d’éthique reste encore de mise.

11
Poster un Commentaire

11 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
11 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
gauthier

C’est une révolution dans le milieu numérique que ce soit dans le milieu du secourisme, et oui ! que dans le milieu de la construction, sécurité et tant d’autres, beaucoup de domaines sont touchés et peuvent en avoir l’utilité il existe même des emplois pour être conducteurs de drone, qui est un marché en plein croissance, ces bijoux de technologie coûte chère pour certains.

Victor

Je pense que nous ne sommes qu’au tout début de l’ère du drone. De plus en plus d’utilisations lui seront trouvées qui pourraient s’avérer très utiles. Pour les amateurs, il y a un très bon blog français dédié à l’actu tournant autour des drones, c’est http://www.smartdrones.fr.

mric

Perso j’attends encore un peu pour un drône parce que je voudrai avoir un truc bien stable qui ne vibre pas quand on le pilote, pour l’instant les drones pros sont trop cher pour moi

Alain

Salut,

J’ai eu l’AR Drone dès le départ. J’ai été vraiment enthousiasmé par l’idée. Après avoir reçu l’objet et quelques utilisations plus tard, je regrette ma dépense. D’abord, ce n’est pas stable du tout. Ensuite, ce ne sont que des gadgets qui ne durent pas six mois avant d’être cassés. Le mien a duré 1 mois. Dommage car avec une meilleur fabrication on pourrait faire mieux.

Filoune

Mon avis reste mitiger envers les drones.

D’un coté, le fait que n’importe qui peut espionner ses voisins, ça me fait peur et me dérange !
De l’autre, ca permet de créer des emplois, de filmer avec un point de vue impossible autrement, de livrer des médicaments et même des pizzas dans des endroits impossible d’accès.

Anna

article très intéressant!

Aurélie

J’ai vu jour en rando une équipe (3 personnes) de cameraman qui tourné un documentaire dans un vieux fort abandonné et insalubre près de Grenoble. L’entrée y étant interdite, ils utilisaient un drone pour aller filmer au dessus et à l’intérieur.
C’est depuis ce moment que je ne vois plus cet objet comme un simple jouet!

mathilde

Je trouve que les drones sont vraiment top et en plus avec une précision extrême a mon gout car j’arrive a filmer sans avoir de perturbations dans mes vidéos et c’est vraiment un point fort car avec on peut faire des prises de vue plutôt hors du commun !!

amplificateur wifi

article très intéressant!

Direct Assurance

D’abord, ce n’est pas stable du tout. Ensuite, ce ne sont que des gadgets qui ne durent pas six mois avant d’être cassés. Le mien a duré 1 mois. Dommage car avec une meilleur fabrication on pourrait faire mieux.

Bonjour,
Je suis pour l’utilisation des drone, j’utilise cela pour prendre des photo de mes réalisation dans le domaine de la construction de maison individuelle, grâce a cela j’ai un belle aperçu de mes référence, vue du ciel, de tout les dimension.