Idées de loisirs : imaginaire, création, vagues

Échange de compétences : jouer les bons accords

Vous êtes ici : Planetloisirs » Culturel » Échange de compétences : jouer les bons accords

8 Août 2013   16 commentaires   1257 lectures   Culturel

L’accorderie est un système de solidarité et d’échange de services gratuits de toutes sortes (garde d’animaux, repassage, petit bricolage, couture, ménage, initiation à la guitare, dépannage informatique …) entre les habitants d’un même quartier.

L’accorderie, un nouveau système pour lutter contre la pauvreté

Le concept a vu le jour en 2002 au Québec dans la cadre de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.
En 2011, grâce à un partenariat entre le Réseau accorderie du Québec et la Fondation Macif, le même système d’échange de compétence arrive en France. L’accord entre les deux partenaires a permis la cession de la propriété intellectuelle du concept ainsi que les outils de gestion sur le sol français à la Fondation Macif.
Le développement du réseau commence par le lancement de deux accorderies à Paris, dans le 19e arrondissement et à Chambéry, dans la Savoie.

Qu’est-ce que l’accorderie ?

L’échange de compétence est un concept destiné à renforcer la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale en encourageant les solidarités entre des personnes de tous les âges, sexes, classes sociales et nationalités différents.
À travers l’échange de services et la solidarité, elle améliore d’une manière optimale la qualité de vie et le quotidien de ses membres qu’on appelle les Accordeurs. Ceux-ci peuvent accéder aux services de leur accorderie locale ainsi qu’aux services d’intérêt général s’adressant à tous les membres.

L’accorderie n’est pas sans impact dans le monde de l’économie sociale et solidaire, car elle propose un autre dispositif économique basé sur la création d’une nouvelle forme de richesse. Il s’agit d’une richesse collective et solidaire fondée principalement sur le potentiel de chaque membre de la communauté alors que dans ladite communauté, les gens les plus défavorisés sont considérés comme non productifs, car ils occupent un poste mal rémunéré et ne font pas partir du monde de la surconsommation.
L’accorderie est donc la preuve comme quoi il est possible de créer une richesse rien qu’en se basant sur la participation de chaque membre de la communauté.
Une accorderie, c’est aussi une autre manière de propose une alternative au système économique existant et ses inégalités.

Comment l’échange de compétence fonctionne-t-il ?

Chaque membre de la communauté met ses compétences et son savoir-faire à la disposition des autres sous forme d’offres de services. Le domaine est vaste : astuces pour cuisiner, aide aux devoirs, apprentissage d’une activité ou discipline quelconque, restauration de meubles, réparations, etc. Les offres sont publiées sur le site Internet de l’accorderie locale et dans un annuaire en papier pour les membres qui n’ont pas accès à l’Internet.
Dans le cadre réservé aux membres de l’annuaire, les accordeurs trouveront les coordonnées de ceux qui proposent les services, donc ils peuvent entrer en contact avec eux directement pour s’entendre sur l’aide désiré et le moment de l’échange.
Il faut savoir que chaque service rendu est comptabilisé dans une banque de temps et se calcule de manière la plus simple : une heure de service rendu vaut une heure de service reçu.
Notons que tous les services sont estimés sur un même pied d’égalité. Dans la banque de temps, chaque membre dispose d’un compte temps où figurent les heures données et reçues. Lorsqu’une personne devient membre de l’accorderie, il dispose de 15 heures d’office dans son compte, ce qui lui donne la possibilité d’échanger des services immédiatement.

Les principes de base de l’accorderie

– une heure de service donnée = une heure de service reçue
– l’échange de service repose sur le temps, non l’argent
– il s’agit de l’échange de service, donc à ne pas confondre avec le bénévolat
– tout le monde est traité de manière égale, donc l’heure du jardinier vaut exactement la même chose que l’heure de l’ingénieur informatique

L’accorderie, bientôt dans toute la France ?

À peine quelques mois après son lancement, l’accorderie française s’avère être un grand succès. Dans le 19e arrondissement de Paris, plus de 150 membres ont été recrutés et déjà une centaine d’heures ont été échangées.
Et au rythme où vont les choses, cela ne risque pas de s’arrêter là. Beaucoup d’habitants d’autres quartiers souhaitent participer, mais malheureusement ils doivent attendre l’ouverture d’une accorderie dans leur quartier respectif. Face à ce grand succès, la Fondation Macif souhaite essaimer le concept dans toute la France.
Pour l’heure, une accorderie existe à Chambéry et au Pays Diois. À Paris, les 14e et 18e arrondissements ainsi que Grand Belleville disposent déjà de leur accorderie.

Toutes les adresses des accorderies sont disponibles sur www.accorderie.fr

16
Poster un Commentaire

16 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
15 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Loïc

J’aime beaucoup ce principe de l’accorderie, c’est une sorte de “troc” des compétences qui permet a chacun d’obtenir un peu d’aide en échange d’un peu de temps. Le plus difficile est finalement de trouver les bonnes personnes et en cela un site web peut beaucoup aider et permettre de retrouver dans les plus grandes villes un peu de l’entraide que l’on peut avoir dans les petits villages.

Et puis c’est parfois tout sumplement agréable d’aider ou de recevoir de l’aide sans qu’il ne soit question d’argent.

Lisa

Le principe va créer davantage de convivialité, de tolérance et des liens sociaux entre les habitants. Aussi d’arrêter de se plonger dans un individualisme qui l’éloigne chaque jour un peu plus de son humanité. Merci pour l’article

Martin

On est de plus en spécialisé dans certaines catégories professionnel n’importe quel projet devient de plus en plus complexe alors pourquoi ne pas s’entraider chacun apporte sa pierre à l`édifice et ensuite on intervertit les rôles c’est vraiment le concept du gagnant-gagnant, un article intéressant qui met en lumière une nouvelle pratique professionnel qui a un bel avenir

Kamel

C’est une bonne chose que ce concept existe car tout le monde sait faire au moins une chose que les autres ne maitrisent pas, et si cela permet à ces personnes de bénéficier d’autres services grâce à ces échanges, c’est vraiment parfait. J’espère que l’accorderie continuera son bonhomme de chemin!

melanie

Article très intéressent qui rappel aux principes fondamentaux de vie, courir après l’argent et le stress en conséquence nous fait oublier l’entraide, le sourire même 🙁
C’est bien de le rappeler via cette pratique d’échange

Nadine

Favoriser la mixité sociale est un des principes fondateurs de ce nouveau système. Merci pour ce partage !!

sarah

Article intéressant sur un sujet très important tournant autour de l’échange entre les gens qui ne peut qu’avancer la société. J’ai trop aimé le concept car ça permet de créer des liens et d’échanger ses compétences avec d’autres personnes qui en ont besoin

rosaly

Très bon article qui nous rappelle notre humanité, nos problèmes quotidiens ne devraient pas ne faire oublier des vertus telles que l’entraide, la solidarité et la tolérance.

melanie

@rosaly
très belle définition qui est les vertus , j’ajouterais le contentement

code promo rue du commerce

Je suis tout à fait POUR le transfère de compétence, après tout n’est-ce pas chose normale que les anciens transmettent aux jeunes? Pour moi c’est la clef du succès: une compétence acquise grâce au savoir des anciens à laquelle on rajoute les idées nouvelles des jeunes. Ainsi va le monde. Bisou.

Axel

J’aime bien l’idée du transfert de compétence (surtout entre génération).

paul

Je trouve que c’est une superbe idée surtout avec la conjoncture actuelle et ça permet aux gens de se rapprocher et de favoriser le contact humain et je trouve que ça ne peut être que bénéfique de procéder de cette manière qui me semble bien ! Merci pour cette article intéressant et bonne continuation a tous 🙂

centre d'appel

ce systeme d’accorderie offre la possibilité d’augmenter les liens sociaux entre les gens et d’offrire aux pauvres, une petite heur offre un mois de joie

call center

j’ai bien aimé ce principe et je suis d’accord avec le transfert des compétences acquises, parce que ça va beaucoup aider des gens qui ont besoin justement d’un coup de pousse dans leur vie

Clement

Bonjour, et merci pour cet article très intéressant et enrichissant également. J’approuve tout à fait l’idée de l’accorderie, un système qui met bien en valeur les termes « donner et recevoir » ! De plus, s’entraider est un principe positif pour la société.

esc

En tant qu’étudiante en esc, je reconnais que le concept de partage de compétences est une vraie solution à exploiter pour développer une activité. Mais je pense que c’est tout même assez difficile à mettre en place dans un cadre déjà existant non?