Idées de loisirs : bmx, machines, enfants

Zoom sur le Krav maga, la technique de combat qui nous vient d’Israël

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports en club » Zoom sur le Krav maga, la technique de combat qui nous vient d’Israël

16 Sep 2011   2 commentaires   1121 lectures   Sports en club

Qu’est-ce que le krav-maga ?

Basé sur l’autodéfense, le krav-maga apprend à se défendre avec les moyens de bord, quelle que soit la situation. Il n’est pas considéré comme un art, mais plutôt comme une technique de combat rapproché.
C’est une méthode en constante évolution qui regroupe de nombreuses techniques de combat inspirées de la boxe pieds-poings, de la lutte et aussi du jiu-jitsu.
Les entraînements se distinguent de ceux des différents arts martiaux dans la mesure où l’objectif n’est pas de faire de la compétition ni la pratique physique et culturelle.
En plus, le krav-maga n’a pas de règles proprement dites ni des priorités. Puisque la méthode devrait être rapidement intégrée dans la formation des militaires, elle ne requiert pas de conditions physiques spécifiques et n’est pas réservée à des élites.
Elle joue dans la simplicité absolue. Le krav-maga s’appuie surtout sur la rapidité et les réflexes naturels du combattant.

Les principes du krav-maga

Le krav-maga se base sur deux principes : les techniques d’autodéfense et le combat.
Le volet technique est assez complet (débout, au sol, avec ou sans armes, toutes les situations, un ou plusieurs adversaires, etc.).
Puisqu’il s’agit d’un self-défense, tous les moyens sont bons.
Il n’y a pas de règles préétablies. Comme tous les combats rapprochés, le krav-maga utilise plusieurs techniques invalidantes et parfois létales. Ces méthodes ne sont pas difficiles à apprendre pourtant elles sont très efficaces.
L’objectif est de mettre l’ennemi hors d’état de nuire le plus rapidement possible, le plus efficacement possible et par n’importe quel moyen. Les tactiques de combat à main nue utilisées sont très puissantes et très dangereuses. Les coups sont alors focalisés sur des points précis du corps comme les yeux, la nuque, les genoux, la gorge et même mes parties génitales. Systématiquement, le combattant fera tout pour prendre l’initiative de l’assaut et cherchera à écraser l’adversaire.
Le déplacement doit toujours se faire en avant. Les techniques de défense devront toujours chercher à rétablir l’action offensive.

Comment se déroule l’entraînement au krav-maga ?

Puisqu’il s’agit avant tout d’une technique de self-défense, l’entraînement au krav-maga consiste à entraîner les combattants à pouvoir réagir lorsqu’ils font face à des situations atypiques comme une attaque-surprise, affronter à mains nues un adversaire armé, empêcher l’adversaire d’accéder à une arme ou de s’en servir, faire face aux plusieurs adversaires, etc.
Les facultés développées lors de l’entraînement au krav-maga sont, entre autres, la rapidité et la fluidité des gestes, la précision des coups, l’amélioration des réflexes, le contrôle de soi et la maîtrise des réactions dans des situations d’agression.
Les techniques de self-défense de krav-maga réunit de nombreuses techniques dont le but est de donner aux personnes qui s’entraînent la possibilité de se protéger contre des actions hostiles et d’être en mesure d’avoir le dessus.
Cela inclut également des défenses contre les coup de poing, coup de pied, attaques à main armée, étouffement, etc. En ce qui concerne les techniques de combat, la méthode corps à corps met en œuvre des tactiques, des feintes, et des attaques combinant plusieurs techniques.
Il existe plusieurs types de combats : technique, souple, appuyé et dur. Le premier vise à travailler sa technique, le troisième permet d’exercer les qualités de vision, de distance et de coordonner ses mouvements, le troisième cherche à mettre en œuvre sa propre efficacité et le combat dur est un passage obligé dans l’obtention de ceintures.

Le passage de grade au krav-maga

En France, le krav-maga est supervisé par la Fédération Française de Karaté et discipline associée. Le passage de grade en ceinture noire comporte deux étapes distinctes dont un tronc commun avec des épreuves de kata, de kihon et de kihon ippon kunite et une partie propre au krav-maga.
Le passage de grade doit passer par trois étapes. D’abord, il y a la séance de combat avec un partenaire où les participants doivent passer des épreuves de base (contre les coups de pied, contre-attaques, défense contre les attaques à main armée, etc.).
Pendant la seconde étape, les épreuves se font plus techniques. Là, deux personnes attaquent simultanément le défenseur. Un des attaquants sera armé alors que le défenseur doit rester sans arme. La troisième étape est constituée d’épreuves de combat avec ou sans arme. Notons que les candidats ne sont pas jugés par rapport au nombre de points, mais plutôt sur leur comportement en général.
À chaque épreuve, il n’y a pas de gagnant ni de perdant.

Le plus important étant que le défenseur fasse preuve de courage, de sang-froid, de technique et de détermination. Bien entendu, il doit aussi respecter son partenaire.

2
Poster un Commentaire

2 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
2 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
steve

Très bon article concernant le Krav Maga je pense m’y mettre prochainement… Par contre je me pose la question j’ai vu qu’il y avait des sessions de combat pour les passages de ceintures ou autres est ce vrai? quels types de gants (boxe ou mma)?

Pour les gants de Boxe je suis tombé là dessus : http://123fight.fr/16-gants-de-boxe
Et pour les gants de MMA : http://123fight.fr/17-gants-de-mma-freefight

Quelles marques aussi me conseillez vous? 🙂

A bientôt

Richard

Attention tout de même à la partie self-défense du krav-maga, en particulier aux méthodes létales. On voit souvent dans les démonstrations la victime “finir” l’agresseur avec un coup de pied dans la nuque ou en tirant avec le pistolet qu’on vient de lui prendre. En France, le cadre de la légitime défense est très strict et pas si facile que ça à faire jouer dans un tribunal. “Finir” l’adversaire n’est pas recommandé : si on l’a mis au sol on en profite pour s’enfuir et porter plainte. Si on l’a désarmé, il n’est plus une menace, inutile de lui tirer… Lire plus »