Idées de loisirs : dailymotion, cosplay, sorties

Les martingales à la roulette

Vous êtes ici : Planetloisirs » Jeux » Les martingales à la roulette

18 Mar 2010   1 commentaire   889 lectures   Jeux

La roulette de casino est un jeu en ligne et hors ligne qui rencontre un très grand succès depuis la fin du 18ème siècle. Légendaire, elle a su séduire des générations et des générations de joueurs pour devenir celle que l’on nomme aujourd’hui la reine des casinos. Devant un tel succès, il est évident que différentes personnes ont tenté, au cour de son histoire, de mettre en place des techniques pour gagner. Les plus efficaces se nomment les martingales. Sur le papier, elles vous permettent, à coup sûr, de finir toutes vos sessions de jeu avec plus d’argent que lorsque vous les commencez. Malheureusement, les limites de mise nuisent, quelque peu, à leur infaillibilité. Néanmoins, elles restent quand même intéressante. Découvrez-en plusieurs dans la suite de cet article.

La martingale classique

La plus basique se nomme la martingale classique. Comme toutes les autres, elle se joue sur les chances simples (noir, rouge, pair, impair, passe ou manque). Elle consiste à doubler votre mise après chaque défaite jusqu’à ce qu’un gain arrive. Ensuite, recommencez avec votre pari initial et ainsi de suite. L’intérêt de cette technique est que vous allez bien gagner à un moment donner et que vous êtes alors remboursé de vos dépenses tout en gagnant la valeur d’une mise supplémentaire.

La grande martingale

Assez semblable à la précédente, la grande martingale consiste toujours à doubler votre mise après chaque perte mais aussi d’ajouter la valeur de votre mise initiale. Son grand intérêt est qu’elle vous rapporte plus d’argent que la martingale classique. Malheureusement, comme elle augmente très rapidement, elle atteint plus vite les limites de mise qui peuvent vous empêcher de la mener à bien.

La piquemouche

Voilà une autre variation autour de la martingale classique. Si vous utilisez la piquemouche, vous devez toujours recommencer à une unité quand vous gagnez. Par contre, quand vous perdez, vous n’augmenter votre mise que d’une seule unité. Ainsi, vous ne doublez votre premier pari qu’après 3 défaites de suite. La principale qualité de cette méthode est que vous allez atteindre rarement les limites de mise. Par contre, elle ne se révèle pas très efficace puisque vous n’êtes pas certain d’être bénéficiaire grâce à elle. Elle vous sert seulement à limiter la casse avant de jouer à la roulette.

La pyramide d’Alembert

Le principe de base de cette technique est d’augmenter votre mise d’une unité après une perte et de la diminuer d’une après un gain. La pyramide d’Alembert est utilisée par les joueurs qui penses qu’une victoire diminue vos chances de gagner à nouveau alors qu’une défaite les augmentent.

La contre d’Alembert

Cette martingale est l’inverse de la précédente. Elle consiste donc à diminuer votre mise d’une unité quand vous perdez et de l’augmenter d’autant si vous gagnez. Cette méthode est utilisée par les joueurs qui pensent que la chance simple qui vient d’être gagnante est représentative de la prochaine. Lors des séries, la contre d’Alembert se montre donc très efficace si vous avez choisi la bonne chance simple, bien sûr.

1
Poster un Commentaire

1 Nombre de commentaires
0 Nombre de réponses aux commentaires
0 Abonnés
 
Commentaire le + actif
Commentaire le + populaire
1 Nombre de personnes ayant commenté
  Souscrire  
plus récents plus anciens plus de votes
Me notifier des
Samuel

Je ne connaissais pas ce style de jeu, en tous cas le nom est sympa mais j’évite déjà de jouer au poker car quand je joue en ligne je ne sais pas m’arrêter 🙁