Des sensations grisantes à vivre à l’extrême carving

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports de plein air » Des sensations grisantes à vivre à l’extrême carving

4 Nov 2017   Aucun commentaire   188 vues   Sports de plein air

Oubliez les frémissements du snowboard et attendez-vous à de folles montées d’adrénaline à l’extrême carving. Ce sport extraordinairement audacieux procure des sensations grisantes qui marquent pendant longtemps !

Histoire et origines

C’est à la fin des années 80 que le snowboard est apparu en Europe, en même temps que le carving. Des adeptes de ce sport ont réfléchi afin de trouver une version qui permettra de le pousser à l’extrême.
Jacques Rillet et Patrice Fivat ont fait le pari fou d’enchainer les virages en étant entièrement couchés, et ce, jusqu’à l’aisselle. Voici comment ils en sont arrivés à la création de l’extrême carving en 2002. Cette façon de glisser est inspirée du surf d’eau.

Présentation

L’extrême carving est une version du snowboard qui consiste à enchainer des virages en étant entièrement couché sur la neige. Tout le monde ne peut réaliser cette prouesse réservée aux snowboarders confirmés. L’extrême carving est centré sur la rotation du corps, une technique pratiquée dans toutes les disciplines du snowboard.


Extreme carving

Pour réussir le mouvement, il est impératif d’adopter la position de base. Le but est de maintenir le buste verticalement en évitant de se pencher vers l’avant. Les genoux doivent être fléchis en veillant à ce que les bras soient disposés le long du corps. Les mouvements dépendent du centre de gravité de la région des hanches.
Il est donc très important d’en prendre conscience afin d’exécuter correctement l’extrême carving.

Coût

Des stages d’extrême carving sont organisés par des professionnels de snowboard. Le nombre de participants est généralement réduit afin que la technique de glisse soit mieux enseignée. Le prix du stage avoisine les 100 euros par personne et par jour. Il faut indiquer que le matériel est fourni.

À propos de matériel, il est important qu’il soit de qualité afin de bien appréhender les virages et être en sécurité. La planche à utiliser doit être fabriquée par une bonne marque. Des chaussures adaptées à l’extrême carving sont fortement recommandées. Il faut surtout éviter des modèles souples et opter pour des fabrications rigides. Pour réaliser la technique dans de bonnes conditions, il est impératif d’avoir des fixations solides représentant l’interface entre le pratiquant et le snowboard.
Les fixations doivent être dotées d’un réglage angulaire et être à même d’absorber les chocs et les vibrations. Le port d’habits adaptés au mouvement est recommandé puisqu’en virage couché, c’est tout le corps qui est en contact avec la neige. Une veste et un pantalon, élaborés dans des tissus glissants, sont vivement recommandées.
Il est également indispensable de porter des gants hyper solides et de disposer d’un bonnet et des lunettes de soleil.

Où peut-on en faire ?

On note ces dernières années un véritable engouement pour l’extrême carving, dont l’exécution est enseignée par des professionnels.
Si vous souhaitez vivre les sensations fortes qui en découlent, une team Swoard située à Peyragudes, dans les Pyrénées, vous accueillera les bras ouverts.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: