Le kneeboard : un sport aussi cool que le surf, mais plus accessible

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports de plein air » Le kneeboard : un sport aussi cool que le surf, mais plus accessible

8 Nov 2016   10 commentaires   1041 vues   Sports de plein air

Profiter de tous les plaisirs de surfer sur une belle vague, mais avec la stabilité en plus, telle est entre autres la promesse du kneeboard. Vous l’avez compris, il s’agit d’une autre déclinaison du sport de la glisse.

Le kneeboard, un dérivé du surf

Selon Wikipédia, tout individu qui se sert de l’énergie d’une vague pour se déplacer peut être considéré comme un surfeur. C’est ainsi que sont apparues plusieurs déclinaisons de surf, dont le kneeboard ou la planche à genoux en français. Se positionnant entre le ski nautique et le surf, le kneeboard se pratique à genoux sur une planche courte. Le pratiquant se fera aider d’abord par les palmes au départ de la vague. Ensuite, il va réaliser quasiment les mêmes figures qu’en surf.

Kneeboard
Kneeboard

L’origine du kneeboard remonte dans les années 70. Il a connu un démarrage plutôt discret, s’étant fait éclipser par le surf qui a toujours été populaire. La planche à genoux n’a vraiment gagné en popularité qu’au milieu des années 90 avant de sombrer encore une fois dans la discrétion.
Aujourd’hui, il revient tout doucement, séduisant de plus en plus de monde. Parmi les plus grands rendez-vous des adeptes du kneeboard, le festival Cantabria est un incontournable. Il est organisé tous les ans en Espagne, réunissant les adeptes venant des quatre coins du monde.

La pratique de la planche à genoux

Le kneeboard est une activité nautique qui se pratique à genoux sur une planche plus petite que celle que l’on utilise pour le surf. Il peut être pratiqué en mer, sur un lac ou une rivière.
Il faut juste que ce soit un plan d’eau assez large parce que le kneeboarder doit être tracté par un petit bateau à moteur qui se déplace à une vitesse autour de 30 km/h. Il est donc tiré avec un câble idéalement tressé et qui doit faire au moins 14 mètres.

Le kneeboard, une activité amusante et accessible

Le centre de gravité assez bas que l’on a avec le kneeboard le rend facile à apprivoiser. Son apprentissage peut se faire rapidement et il convient aussi bien aux adultes qu’aux enfants (à partir de 8 ans). Cela dit, les manœuvres sont tout de même assez rapides, nécessitant une bonne technique. Mais cela n’enlève en rien au côté très ludique de la pratique du kneeboard.
Le plus amusant est la sensation de vitesse que l’on ressent quand on se fait remorque sur une planche à la surface de l’eau. C’est tout simplement impressionnant.

Et on ressent le plaisir de glisser dès le départ. Ceux qui sont plus expérimentés peuvent se permettre de se faufiler telle une souris à l’intérieur d’une vague pour encore plus de plaisir.

Le matériel nécessaire à la pratique du kneeboard

Moins large que la planche de surf, la planche de kneeboard est dotée d’un moulage moelleux qui permet de placer confortablement ses genoux et d’une attache en Velcro pour fixer solidement ses cuisses.
Deux types de planches peuvent être utilisés en kneeboard. Il y a la planche à slalom très maniable qui comporte un ou deux ailerons. Puis, il y a ce qu’on appelle la « trick board » qui ne comporte pas d’aileron. Cette dernière a été conçue pour les amateurs d’acrobaties.
Il faut savoir que l’utilisation des palmes en kneeboard est facultative. Elles sont plutôt utilisées pour aider les débutants à équilibrer leur départ. Mais une fois que l’on maîtrise bien la pratique du kneeboard, on va finir par les trouver gênantes donc on préfère ne plus s’en servir.

Une activité qui commence à gagner en popularité

Comme il est très accessible, même aux enfants, le kneeboard est de plus en plus prisé par les amateurs de la glisse. Certes, il ne bénéficie pas d’une aussi forte exposition médiatique que le surf, mais de grandes rencontres se multiplient, réunissant les émules qui ne cessent de gagner en nombre.
Parmi les événements les plus connus, on peut citer le Sieck Island Slalom, le Somo Kneeboard Festival, le Kneeboard Festival Cantabria et le Championnat du monde de kneeboard de Tahiti.

Où pratiquer le kneeboard en France ?

Le kneeboard fait partie des disciplines inscrites au programme des championnats de France. Chaque année, de nombreuses compétitions sont organisées dans différentes régions de France comme Biarritz, Crozon, Hossegor, Seignosse, La Salie, etc.
Plusieurs clubs nautiques et centres de loisirs proposent aussi des activités de kneeboard.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

10 commentaires »

  1. Super article très interressant sur un sport que je ne connaissais pas encore !
    Vivement l’été prochain pour que j’essaye ça rapidement

    RépondreRépondre
  2. Cette activité à sensations fortes est le meilleur moyen de découvrir la glisse sur l’eau, et c’est facile aussi pour les débutant qui veulent apprendre à surfer !

    RépondreRépondre
  3. Super article très interressant

    RépondreRépondre
  4. moi perso je préfère la trottinette freestyle c’est mieux en skatepark pour faire des figures

    RépondreRépondre
  5. je ne connaissais pas ! mais bon, pour la marche c’est déjà trop :-P

    RépondreRépondre
  6. Waow je connaissais pas ce nouveau sport ! Ca semble vraiment cool 8)

    RépondreRépondre
  7. yes !
    il faut que je test ça !
    merci pour les partages, j’en avais déjà entendu parler mais je n’avais pas encore eu des avis concret !

    RépondreRépondre
  8. Sympa, merci pour le partage

    RépondreRépondre
  9. C’est plus accessible, mais c’est nettement moins cool je trouve, voire un peu frustrant lol

    RépondreRépondre
  10. Je découvre votre site avec beaucoup de plaisir.
    Bonne continuation !!!

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: