Speed riding, une sensation de légèreté sans pareil

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Sports à la montagne » Speed riding, une sensation de légèreté sans pareil

14 Fév 2014   9 commentaires   1569 vues   Sports à la montagne

En 2000, le parapentiste Valéry Montant lance le concept du speed riding en ayant l’idée de voler avec une petite voile pour voler plus vite et de cette manière élargir le domaine de survol. Un an plus tard, d’autres passionnés de vols libres, à l’occurrence Franck Coupat, Benjamin Reffet et Frédéric Fugen ont réussi à décoller d’une pente avec des skis aux pieds et une petite voile. Ils volent et de temps en temps touchent la neige avec leurs skis.
En 2003, quelques passionnés du parapente ont développé le matériel et commencent à élaborer un code de la pratique du speed riding. Il s’agit entre autres d’Antoine Montant, Fred Fugen, David Eyraud, France Coupat. Ce dernier est d’ailleurs le fondateur de l’école ATAKA. Ils ont baptisé cette nouvelle discipline speed riding. Depuis, la discipline s’est beaucoup développé et structurée sous l’œil bienveillant de la Fédération Française de Vol Libre (FFVL). Des sites de pratiques du speed riding ont été définis avec l’accord de certaines stations de ski et des écoles d’apprentissage se sont multipliées.

Speed riding, c’est quoi ?

Le speed riding est un mélange de plusieurs disciplines qui se caractérisent par ses multiples facettes.
Pour un skieur, il permet de donner des ailes à ses skis. Ainsi, des endroits jusqu’alors inaccessibles deviennent des terrains de jeux privilégiés des amateurs de la sensation forte. On dessine quelques courbes dans la peuf, on dévale les pentes et on survole les dangers pour des frissons garantis.

Speed riding - Mélange de ski et de parapente
Speed riding – Mélange de ski et de parapente

En défiant la gravité, le speed riding permet au skieur d’exécuter des sautes et de s’éclater même dans une neige de pas très bonne qualité. Mais attention, comme au ski, mieux vaut assurer sa technique donc de bien se former avant de se lancer.

Du point de vue d’un parapentiste ou d’un parachutiste, le speed riding donne une autre dimension au vol libre. En effet, comme son nom l’indique, le speed riding permet de survoler près du sol à des vitesses jusqu’alors inconnues. Les dimensions réduites des ailes offrent une grande maniabilité et aussi une réactivité qui permet de toucher de la neige à des vitesses quasiment impossibles pour le skieur moyen.

Pour les riders, le speed riding offre l’avantage de se pratiquer avec ou sans le vent et aussi d’offrir une grande quantité de spots favorables. Par vent soutenu, l’activité s’apparente beaucoup plus au kite et les phases de vol sont plus simplifiées.

Les équipements nécessaires pour pratiquer le speed riding

Pour pratiquer le speed riding, il faut d’abord d’équiper d’un speedrider. Il s’agit d’une petite aile de parapente spécialement dédiée à la pratique du speed riding. Elle permet de survoler les endroits inaccessibles au ski.
Ensuite, il faut aussi une sellette spéciale speed riding ainsi qu’un casque, une radio, une paire d’oreillettes et une paire de skis et une protection dorsale. Pour les skis, les modèles typés FreeRide avec des fixations serrées sont recommandés. Les skis trop courts sont à éviter.

Pour vous permettre de découvrir les joies de la pratique du speed riding, les stations de ski proposent des formules variées. Il y a la séance découverte d’une demi-journée qui coûte 90 € dans la station des Arcs. Des stages d’initiation et de perfectionnement y sont également proposés pour un tarif situé entre 220 € et 475 €.
En général, les tarifs comprennent la prestation du moniteur diplômé d’état en parapente et licencié par la FFVL, le prêt du matériel spécifique au speed riding.

Où pratiquer le speed riding ?

Inconnu il n’y a pas encore longtemps, le speed riding s’invite dans les stations de ski progressivement depuis 2003. Aujourd’hui, un grand nombre de stations françaises proposent le speed riding durant toute la saison hivernale. Que vous soyez débutant ou pas, vous trouverez dans ces stations des écoles labélisées FFVL avec des moniteurs certifiés qui vous accompagneront dans cette activité passionnante.

Rappelez-vous qu’aucune expérience en parapente n’est nécessaire pour pratiquer le speed riding. Il faut juste avoir de l’expérience en ski hors piste.
Voici quelques exemples de stations où vous pouvez découvrir la joie de ce nouveau sport de la glisse en toute sécurité : Les Arcs, Les Orcières 1850, Le Vars, Le Val d’Allos, Les 7 Laux, Chamonix, …
Chaque année, un championnat de France et des tournois internationaux sont organisés par ou en collaboration avec la FFVL.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

9 commentaires »

  1. Il faut vraiment oser faire ce genre de chose !!! perso je suis en admiration devant ces gens !!!

    RépondreRépondre
  2. Très interessant en effet, du fait que le niveau à ski élévé qui n’est pas requis ….on ne cesse jamais d’inventer des sports de glisse ….

    RépondreRépondre
  3. Atteindre la vitesse de 40 à 50 km/h en ski !! il faut vraiment oser le faire, un sport à risque donc il faut vraiment passer par des cours de formations
    La vidéo vient renforcer l’article :-) j’adore ce sport comme spectatrice :-)

    RépondreRépondre
  4. Ce sport est quand même super dangereux .. personnellement, je préfère faire une bonne séance de fitness dans ma salle de sport pour améliorer mon physique et ma santé plutôt que de faire le zozo pendu à un filet au dessus des rochers lol

    Et puis quand on lit que l’on a pas besoin d’avoir de l’expérience en parapente pour s’adonner à ce sport ..

    RépondreRépondre
  5. Le speed riding ça me tenterai vraiment bien ! étant un amateur de ski j’adorerai pratiquer ce sport avec un parapente ;)

    RépondreRépondre
  6. Perso toujours eu un peu peur de ce genre d’activités en montagne, ça doit être du à mon vertige mais pourquoi pas quand on regarde des vidéos ça donne plus qu’envie…. :wink:

    RépondreRépondre
  7. Sympa ce nouveau sport. Je trouve qu’il y a de plus en plus de combinaisons de sports qui donnent des nouveaux sports. Je me demande ce qu’ils vont bien pouvoir nous inventer ensuite !

    RépondreRépondre
  8. C est au top, j adore! Pour etre honnete si ca fait comme le kite et que l on risque de ce retrouver très loin en un seul saut, il faut a coup sur avoir beaucoup de maitrise et de self controle!
    En tous cas la monté d adrénaline doit etre bien présente!!

    RépondreRépondre
  9. Ce sport est quand même super dangereux .. personnellement, je préfère faire une bonne séance de fitness dans ma salle de sport pour améliorer mon physique et ma santé plutôt que de faire le zozo pendu à un filet au dessus des rochers lol

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: