Le disque vinyle, une histoire et un son particuliers

Vous êtes ici : Planetloisirs » Collections » Le disque vinyle, une histoire et un son particuliers

   

Le vinyle a ceci de particulier que ne pourra pas remplacer un autre support : un son qui lui est propre et ceux qui l’ont écouté, nostalgiques, curieux ou amoureux veulent l’entendre grésiller.

Quelques conseils qui vous aideront à savoir comment :

1) Définir le genre de vinyles que vous voulez collectionner
2) Se procurer  les disques
3) Protéger les vinyles
4) Organiser et stocker

Définir le genre de vinyles que l’on veut collectionner

Vous avez plusieurs façons de les  collectionner, soit vous achetez tout ce que vous trouvez et vous les  emmagasinez chez vous, soit vous avez déjà une idée sur le genre de disques qui figureront dans votre collection, ce qui vous aidera par la suite dans votre classement.

Il faut déjà savoir si vous voulez acquérir tous les formats de disques
- 75 tours bien que ce ne soit pas du vinyle,
- 45 tours,  single, petit format en général un titre sur chaque face
- 33 tours, album, format plus grand avec plusieurs titres
- voir même 16 tours (utilisé comme fichier audio : texte)

Après quel genre de sons appréciez-vous le plus ?
- musique classique ?  Rock, disco …?
- génériques de films ?
- artistes français ? internationaux ?

Si vous n’avez pas d’idées précises, laissez-vous guider par vos pulsions, vous pourrez par la suite vous spécialiser dans un thème.


Collection de disques vinyles

Se procurer les disques

1) votre famille ou vos proches en possèdent peut-être déjà,
2) vous pouvez en acheter dans des brocantes, chez un disquaire dans des  salons du disque, voir l’agenda 2011 des foires du disque : http://www.pgplastique.com/conventions_cadre.htm (comptez de quelques euros à plusieurs centaines d’euros.
Mais attention, vous ne pourrez que très rarement écouter les disques sur place et rien ne garantit qu’ils correspondent bien à ce que vous pensez avoir acheté. Il vous faut donc vérifier  sur le vinyle si l’interprète et le titre sont identiques à ceux de la pochette, et surtout contrôler l’état du disque.
Les rayures indiquent que le vinyle est en mauvais état et feront sauter le saphir/diamant (aiguille permettant la lecture) sur le disque.
Évitezégalement d’acheter des vinyles dont la pochette est surchargée de signatures, rarement celles d’un artiste mais plutôt celles d’un ancien propriétaire ou d’un brocanteur.
3) Vous pouvez également faire partie d’un club ou vous inscrire sur un site de ventes/échanges tel que : http://www.vinylmaniaque.com/vinyles-echanges.html

Protéger les vinyles

Avant de les classer il est indispensable de les protéger, en commençant par le disque lui-même si il n’a pas de sous pochette ni de pochette.
Puis pensez à protéger la pochette/couverture qui peut facilement être déchirée, cornée, pâlir…le mieux est d’acheter des
- sous pochettes pour protéger  les disques, des pochettes cartonnées
- des pochettes transparentes environ (8 à 15 euros les 50 http://www.ultime-music.com/Boutic_pcdv/produit.asp?np=104) pour protéger les couvertures.
Evitez de mettre de nombreux disques dans une pochette conçue  pour n’en mettre qu’un.

## Entretien :
Il faut manipuler les vinyles avec délicatesse en portant des gants de soie ou de coton pour éviter d’y laisser des traces.
Pour les nettoyer efficacement  prendre un genre de peau de chamois, préparer un mélange avec 75% eau distillée et 25% alcool, en imbiber  la peau de chamois  et  la passer sur les disques en partant du centre du disque vers l’extérieur .
Pour les dépoussiérer et éliminer l’électricité statique vous pouvez utiliser une brosse carbone (de  10 à 20 euros).
Il existe des sites spécialisés dans l’entretien des disques comme :
http://www.son-video.com/Rayons/Hifi/PlatineTD/EntretienVinyle.html
http://www.nuloop.com/fr/equipement-dj/categories/12_41_1/accessoires_disques/nettoyage_et_entretien.html

Organiser et stocker

Il faut pour ne pas les abîmer les stocker verticalement dans de hautes armoires à classement par exemple ( entre 100 et 150 euros suivant la hauteur, la matière et la couleur but.fr, laredoute.fr…), dans des pièces non humides et à l’abri de la lumière. Pour vous y retrouver il faut déjà organiser le classement
Voici quelques exemples qui vous aideront à choisir celui qui vous convient le mieux :
- par ordre alphabétique de l’interprète
- par ordre alphabétique du titre de l’album ou de la chanson face A
- un sous classement : classement par  interprète puis sous classement par titre
- par genre musical : pop, disco, house …
- par année de sortie

Vous pouvez pour séparer les catégories insérer des intercalaires qui vous permettront de repérer rapidement ce que vous cherchez
Il vaut toujours mieux avoir plus d’indications que pas assez, mais il faut éviter que celles-ci soient inscrites sur le disque ou toute partie du disque ce qui lui ferait perdre de sa valeur.

Une fois que vous aurez décidé quelle sera votre méthode de classement, il vous suffira de mettre les disques dans le meuble de stockage. Mais rien ne vous empêchera d’en écouter  quand l’envie vous en prendra, succès garanti lors de diner en famille ou entre amis.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Cet article a été publié il y a 2 ans (le 9 novembre 2011) et est classé dans la(es) catégorie(s) : Collections.
Vous pouvez laisser un commentaire ou faire un trackback depuis votre site.

11 commentaires »

  1. Merci pour tous vos conseils, et surtout pour le lien. Une amie cherche des infos pour acheter un vinyle à son père pour noël du coup je vais pouvoir l’aider. Merci.

    RépondreRépondre
  2. Moi je collectionne les vinyls depuis maintenant 5 ans et je ne m’en lasse pas.
    Un son parfait, des pièces authentiques… mon plaisir c’est de trouver des versions originales de l’époque, ça lui donne un petit truc en plus! ^^

    RépondreRépondre
  3. Le disque à un vrai charme que l’on se doit de faire découvrir à nos enfants.

    RépondreRépondre
  4. Un vinyl, c’est autre chose quand même. La pochette qui est grande, que l’on regarde dans tous les sens, que l’on glisse adroitement sur son étagère. Le disque, que l’on prend du bout des doigts, délicatement. Et le saphir que l’on voit trembler sur le disque quand il lit la musique. C’est un spectacle, plus chaleureux que le vulgaire emplacement à CD. C’est une ambiance en plus…Mais le CD a ses avantages : on le glisse facilement dans son auto-radio et on est bien content d’écouter de la musique pendant les 800 km qu’il reste à faire !!!
    L’idéal : avoir les 2, le vinyl et le CD…

    RépondreRépondre
  5. C’est bête à dire mais cette technologie de conservation de musique est la plus précise de toute !
    La seule qui ne contient aucune compression et laisse vraiment intacte tout le spectre musical.
    Bien loin de ces cochonneries de MP3 !
    J’ai moins de 30 ans, j’ai redécouverts le vinyle il y a 5 ans, et je ne possède plus aucun CD au son si froid depuis !
    Julien a récemment posté : Le prix d’un portail en fer forgé

    RépondreRépondre
  6. Le seul souci des vinyles c’est qu’on a toujours peur de les prêter aux copains !
    Certains (Led Zep entre autre) sont devenus tellement difficiles à dénicher qu’il faut littéralement faire un parcours du combattant pour réussir à en trouver à un prix honnête (et non à plusieurs centaines d’euros comme on le voit parfois sur ebay :evil: )
    Louis a récemment posté : Test : Gefi Pet Insurance, les Garanties Santé Animale

    RépondreRépondre
  7. Moi aussi je trouve que le son du vinyle à un charme que l’on ne retrouve pas sur les CD ou les MP3. Le vinyle permet d’enlever le coté aseptiser de la musique que l’on entend au quotidien.

    RépondreRépondre
  8. Je compte offrir une platine vinyl qui crée des mp3 à mon père, car il à une collection de vinyls impressionantes qui lui tiennent particulièrement à coeur. Ha la musique des années 60 :)

    RépondreRépondre
  9. @stef@poste de relevage: Prends lui une platine qui enregistre les disques vinyles sur une clef usb c’est carrément pratique.

    RépondreRépondre
  10. Aaaah, le bon vieux crépitement d’un vinyle.
    Peu importe le degré de technologie d’une platine numérique, rien ne vaut la chaleur et la compression d’un son sur vinyle.

    RépondreRépondre
  11. Tout à fait d’accord avec toi Louis, les vieux vinyles de led zep sont devenus introuvables !

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!:

Captcha Captcha Reload

CommentLuv badge

Glossaire des loisirs : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z
© Planetloisirs • WordPressTrouver quoi louer pour vos vacances • Lunettes de soleil Ray-Ban • Mutuelle2013.com