Le sandball, le handball des plages

Vous êtes ici : Planetloisirs » Sports » Nature » Le sandball, le handball des plages » Commentaires page 1

   

Le sandball est un sport dérivé du handball qui est apparu dans le milieu des années 1990 afin de faire sortir le handball des salles omnisports.


Logo du sandball

Comme ce dernier, il se joue à la main avec un ballon un peu plus moelleux.
A l’instar du handball, le sandball est un sport d’équipe où quatre joueurs, dont un gardien, essayent sur un terrain de 15 mètres de long pour 12 à 14 mètres de largeur, de mettre un maximum de buts pour gagner la rencontre !
Mais attention, des règles spécifiques sont aménagées afin de rendre le sport plus divertissant : un but marqué par un tireur ayant sauté après avoir réceptionné la passe en pleine extension (on parle alors de Kung-Fu) compte double !
Et si ce dernier fait une passe au lieu de tirer et passe la balle à un adversaire qui est en suspension et marque, le but compte triple !
Attention, si les joueurs sont nonchalants et ne manifestent pas l’envie de récupérer la balle pour assurer un jeu rapide et agréable, ils pourront se voir sanctionnés d’un point de pénalité !
A l’inverse, un jeu agressif et dangereux pour l’adversaire est intolérable. A chaque faute dangereuse un but de pénalité est accordé à l’équipe “victime”.

A qui s’adresse ce loisir ? Est-il ouvert à tout le monde ?

Le sandball s’adresse à tout ceux qui désirent se dépenser et qui, lassés de s’ennuyer sur une plage, aiment faire le spectacle.
Même si ce sport est le plus souvent pratiqué par les hommes, quelques femmes aiment faire le spectacle.
En effet, il suffit d’une paire de jambes et d’une autre paire de bras fonctionnelles afin de pouvoir pratiquer ce sport ! Il existe même des tournois organisés par la FFH (Fédération Française de Handball), qui, quant à eux, sont ouverts uniquement à ceux qui sont détenteurs d’une licence au sein de cette fédération.
Il ne faut pas oublier que ce sport écarte l’esprit de compétition au profit de l’amusement.
Si vous ne pouvez pas en faire, pas de soucis ! A coup sûr, un match de sandball vaut le coup d’être vu !

Où peut-on en faire ?

Vous pouvez pratiquer le sandball dans n’importe quel lieu, pourvu qu’il soit fait de sable (“sand” signifie “sable” en anglais) !
En général, les plages naturelles et artificielles accueillent cette activité. A titre d’exemple, le sandball était proposée lors de la dernière édition de Paris-Plage.
Chaque été est organisé le Sandball Tour.


Entre le début du mois de juin et le milieu du mois de juillet, lors de chaque week-end, un tournoi de Sandball est organisé sur une plage française.

Faut-il un équipement spécifique ?

Bien entendu !
Pour marquer des buts, il faut des “cages”, de préférence gonflables. Celles-ci sont très chères !


Cage de sandball

Pour gonfler ces cages, il faut une pompe spécifique. Il faut aussi déterminer les touches et la zone des 5,5 mètres où seul le gardien peut évoluer.


Terrain de sandball

Les joueurs jouent pieds nus et les hommes désireux de montrer le fruit de leur musculation apprécient le fait de pouvoir ôter leur t-shirt, tandis que le short est de rigueur.

Quel budget y consacrer ?

Si vous êtes joueur, vous n’aurez pas beaucoup d’argent à investir dans le sandball, si ce n’est l’achat d’un t-shirt de sport et un bon short si vous n’en n’avez pas.
Certains tournois, notamment ceux du Sandball Tour, demandent une participation des joueurs à l’inscription. Cette participation est très faible et ne vaut pas plus de 5€.
En revanche, si vous voulez organiser un tournoi de sandball, sachez qu’il faut un budget très conséquent, de l’ordre du millier d’euros.
La paire de “cages” coûte à elle seule près de 900€ ; le seul revendeur disponible étant Casal Sport.
Comptez une quinzaine d’euros de plus pour vous équiper de pompes spécifiques (nécessaire au gonflage des “cages”).
Les lignes de touches et celles des deux zones de gardiens coûteront une vingtaine d’euros.
Quant au ballon, prévoyez un budget d’une dizaine d’euros.
Comptez aussi prévenir la mairie (municipalité) de l’organisation d’un tournoi de sandball afin d’obtenir les autorisations adéquates.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !
Cet article a été publié il y a 3 ans (le 7 juillet 2011) et est classé dans la(es) catégorie(s) : Nature.
Vous pouvez laisser un commentaire ou faire un trackback depuis votre site.

3 commentaires »

  1. Pour avoir joué au sand ball je dois dire que ce n’est vraiment pas si facile que l’on croit. Le sable ralenti vachement les mouvements et fatigue l’organisme beaucoup plus vite.
    Vinalys a récemment posté : Siri exporté sur les iDevices autre que l’iPhone 4S?

    RépondreRépondre
  2. Ça doit être vachement sympa mais comme le dit Vinalys, courir sur le sable mais beaucoup plus compliqué et surtout vite fatigant.
    serbie a récemment posté : Bon démarrage contre la Norvège

    RépondreRépondre
  3. Surtout que sur du sable, c’est beaucoup plus complexe de dribler. Alors forcement pour remonter la balle, ça demande beaucoup de mouvement de l’ensemble des joueurs. Mais au final, on voit bien sur la vidéo que c’est un sport très dynamique, et ça c’est cool :)

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!:

Captcha Captcha Reload

CommentLuv badge

Glossaire des loisirs : A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z
© Planetloisirs • WordPressGîte en Baie de Somme • Lunettes de soleil Ray-Ban • Mutuelle2013.com