Métamorphosez vos lettres

Vous êtes ici : Planetloisirs » Arts plastiques » Métamorphosez vos lettres

6 Avr 2011   Aucun commentaire   868 vues   Arts plastiques

Il consiste en la conception manuelle de cartes postales ou encore d’enveloppes. Ce qui est considéré comme art postal est la partie extérieure, visible de tous, en particulier des facteurs. Le but étant de se faire reconnaître par les fonctionnaires et de recevoir la lettre, aussi différente soit-elle, à l’adresse indiquée. Le tampon sert alors de preuve de son passage entre les mains des professionnels, ce qui est la finalité de chaque œuvre, être reconnue comme une lettre à part entière.

Origine

C’est au XIXème siècle, en Autriche, qu’apparaît la première carte postale. Le timbre s’en suit : en 1840 pour l’Angleterre puis en 1848 pour la France. C’est alors que les premières œuvres illustrées sont envoyées par l’intermédiaire de la poste.
Le véritable art postal, quant à lui, est apparu en Italie. Ce pays précurseur regroupe de nombreux artistes futuristes qui voient la carte postale comme un moyen de communication innovant et expressif. L’humour passe désormais par ces cartes postales uniques. Les matériaux longtemps connus, comme ceux toujours employés aujourd’hui, sont ainsi renversés et laissent place à l’imagination.
Parfois, on assimile l’art postal à la guerre. Les soldats envoyaient nombre de lettres à leurs familles, innovant presque à chaque envoi pour éviter la censure ou pour décrire visuellement ce que les mots ne pouvaient énoncer.

Les standards de la Poste

Si cet art permet une large liberté d’expression, sa finalité ne laisse pas de place au rejet des standards. Chaque lettre se doit de contenir l’essentiel : l’adresse complète du destinataire et le timbre postal. Sans ces deux éléments, la création pourrait bien se perdre dans les méandres des couloirs postaux.

Une histoire de défi

Même si beaucoup respectent ces standards, de peur de perdre de vue leurs œuvres, d’autres prennent des risques. Au lieu de coller ou d’intégrer dans la création un timbre postal, certains en créent.
Et tout devient un défi : se faire tamponner et recevoir sa lettre chez soi. L’imagination contre l’œil expert du facteur, le combat qui s’immisce.
Aussi, des artistes choisissent volontairement de modifier la place convenue du timbre et de l’intégrer dans l’œuvre. L’adresse peut aussi être customisée sous la forme d’un poème ou d’une simple phrase. Le défi réside alors en l’humeur du facteur.

Pratiquer cet art

L’art postal, vous l’aurez bien compris, est accessible à l’ensemble de la population. Elle ne s’adresse pas à un public particulier, les néophytes en matière de cartes postales pourraient très bien réaliser de grandes œuvres.
Même si la recherche d’un thème peut vous valoir de nombreuses excursions dans le dédale de ruelles que comporte les villes et villages, cet art peut très bien s’exécuter chez soi.
En outre le fait de posséder quelques outils élémentaires comme des ciseaux, de la colle ou bien des feutres, aucun équipement particulier n’est nécessaire dans ce cas présent. Si toutefois vous souhaitez redoubler d’inventivité, tournez-vous vers des outils spécifiques qui vous correspondent.
Si un budget doit être consacré à cette activité, celui-ci se nombre en quelques dizaines d’euros pour des créations employant des matériaux classiques. Si votre esprit créatif vous murmure d’utiliser des écorces d’arbre et d’y réaliser des gravures, la facture pourrait bien grimper en flèche, mais sans toutefois crever le plafond. Cette activité s’adapte donc à toutes les bourses.

Matériaux

Tous les matériaux peuvent être employés, à la simple condition qu’ils résistent au voyage par la poste et que le nombre de timbre demeure suffisant par rapport au poids de l’œuvre.
Comme énoncé plus haut, les écorces peuvent faire l’affaire. Mais tous les matériaux ou presque peuvent servir de support : tissu, carton, plastique, … Les possibilités sont aussi nombreuses que le nombre d’artistes pratiquant cet art.

Décors

Dessins colorés, traits de crayon, collage ou encore calligraphie sont autant de décors possibles à disposer sur votre support de départ.
D’autres encore se permettent de disposer des éléments autrefois naturels comme des fleurs ou, plus rarement, des animaux aussi colorés que les papillons. Des feuilles ou brindilles peuvent aussi orner votre œuvre et lui insuffler un semblant de vie.
Il est aussi nécessaire de rappeler que rares sont les lettres égarées ou non distribuées. Malgré votre ingéniosité, il sera toujours possible de retrouver votre création dans la boite aux lettres désignée, avec, peut-être, un regard happé ou un sourire sur la bouche du facteur.


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Laisser un commentaire

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: