Sur la voie des chemins de fer

Vous êtes ici : Planetloisirs » Modélisme » Sur la voie des chemins de fer

9 Juin 2009   5 commentaires   3207 vues   Modélisme

Le modélisme ferroviaire est la reproduction à l’échelle réduite de trains et d’installations ferroviaires et leur mise en mouvement dans un décor s’inspirant de la réalité.
Ces pratiquants sont appelés « modélistes ferroviaire » et ont, pour la plupart, découvert cette activité quand ils étaient enfants, grâce aux jeux de train électrique (boîte de type « Jouef »).
Toutefois, le modélisme ferroviaire est une activité bien plus aboutie et requiert des compétences en modélisme (pour la construction des trains et du réseau électrique et leur entretien/amélioration technique) et maquettiste (pour la création du décor et l’intégration au réseau).

La pratique du modélisme ferroviaire consiste, chez la plupart des passionnées, à construire un réseau (ou circuit ferroviaire décoré) sur lequel circule des trains.
A partir de cette base, certains pratiquants vont encore plus loin et construisent eux-mêmes les trains qui rouleront sur leur réseau.
Ceci dit, tous les éléments se trouvent facilement dans le commerce, inutile donc d’aller jusque là !


Gare de trains miniatures

Au niveau du réseau, il existe une variété de possibilités à exploiter, regroupée en trois grands thèmes.
Par exemple, certains passionnés préfèrent reproduire à l’échelle miniature le réseau ferroviaire réel, c’est-à-dire celui de la SNCF pour ce qui est de l’exemple français (on parle pour ce réseau d’un « thème lié à l’écartement des voies »).

D’autres passionnés préfèrent mettre l’accent sur l’environnement dans lequel circulent les trains, ils attachent donc une plus grande importance au décor (lieux et bâtiments réels) qu’aux matériels roulants et aux installations ferroviaires en elles-mêmes (on parle de « thème lié à l’environnement »).

Enfin, d’autres réseaux sont davantage influencés par les possibilités offertes pour faire circuler les trains (« thème lié à l’exploitation ») : soit ils visent à reproduire fidèlement la réalité mais ont pour revers d’être complexe à créer et à exploiter, soit ils s’affranchissent des contraintes du réel et le modéliste peut donc laisser libre court à son imagination.


La célèbre Micheline rouge

En ce qui concerne le décor, il existe une grande variété de réalisation possible, tant au niveau des paysages qu’au niveau des époques à reproduire (exemples : le XXème siècle, le monde minier, le chemin de fer US,  …).

Public concerné, lieu de pratique, équipement et budget
Le modélisme ferroviaire s’adresse à tout le monde, petits et grands.
Toutefois, comme pour toutes les passions, le temps et le budget que vous aurez à y consacrer dépendra avant tout de votre volonté ou de votre degré d’implication dans cette activité.

Soit vous êtes plutôt quelqu’un d’admiratif et de rêveur, dans ce cas vous pouvez vous contenter de visiter les foires et salons d’expositions spécialisées dans les maquettes et modèles réduits, afin d’assouvir votre passion pour une somme modique (le prix d’entrée) et un temps restreint (une demi-journée ou plus).
Soit vous avez l’âme d’un bâtisseur ou d’un entrepreneur, vous n’avez pas peur d’y consacrer un budget conséquent (plusieurs centaines d’euros par ans) et surtout beaucoup de temps pour apprendre et pratiquer (plusieurs heures par semaines), dans ce cas vous pourrez vous lancer dans la construction de votre propre réseau ferroviaire, seul ou accompagné.

En effet, cette activité peut indifféremment ce pratiquer selon que vous soyez seul ou en club, avec toutefois une recommandation pour l’adhésion à un club de modélisme ferroviaire.

Par ailleurs, l’accès à l’information spécialisée est facilité par l’intermédiaire de l’Internet ou de nombreuses revues spécialisées, il est donc possible de se former tout seul… mais l’avantage d’être en club, c’est que vous bénéficierez des conseils avisés des autres membres, éviterez les erreurs et donc gagnerez du temps !


Cet article vous a plu ? Partagez-le !

5 commentaires »

  1. Cet article très synthétique conseille de se rapprocher d’un club. Ce n’est pas un conseil futile : plutôt que de chercher à tout réinventer et de devoir passer par toutes les erreurs possibles, autant être conseillé par des pratiquents expérimentés.
    La FFMF (Fédération Française de Modélisme Ferroviaire) regroupe plus de 120 clubs. Un réseau de bénévoles en assure la réprésentation, c’est vrai inégale selon des régions et les départements, mais active.
    Elle assure aussi pour ses adhérents des formations aux techniques modélistes.
    Tous les renseignements et les coordonnées sont accessibles sur son site Internet.
    N’hésitez pas à nous contacter !

    RépondreRépondre
  2. Mon avis est quelque peu partagé en ce qui concerne l’apport d’expérience des clubs.
    En effet, si dans les diverses associations on peut trouver de réelles compétences, on rencontre aussi, hélas, beaucoup de « Monsieur-je-sais-tout » qui sont un frein à toute évolution.
    C’est ainsi que, pour ne vexer personne, on y rencontre non seulement des anachronismes mais des erreurs fondamentales… que l’on est obligé de passer sous silence sous peine de froisser l’influent Monsieur Tartempion… qui connaît le Maire, lequel est ami du Député…. qui pourrait intervenir pour des subventions en notre faveur.
    Que le club soit un lieu de convivialité ou l’on aime se retrouver entre amis, c’est un fait.
    Ensuite, c’est autre chose.
    J’ai souvent vu un décor parfaitement réussi au sein duquel une voie est intégrée à la perfection et sur laquelle circule une magnifique locomotive électrique fabriquée non loin du Léman, fonçant tous pantos levés… sous une caténaire brillant parson absence.
    Ce sera sans parler des engins « monophasé » circulant sous caténaire « continu » et inversement.
    La FFMF sort heureusement de cette caricature, mais comme son nom l’indique, son but est, entre autre, de fédérer, de proposer des normes, d’apporter et partager des connaissances.
    Seulement voilà, on ne se trouve pas forcément à proximité d’un délégué FFMF…
    Faut-il baisser les bras?
    Bien sûr que non!
    Il existe une alternative aux clubs, ce sont les « listes de discussion »
    Cela permet à bon nombre de modélistes d’échanger entre eux trucs et astuces, voire matériel sans se soucier du lieu géographique, d’abolir les frontières et de partager l’expérience de modélistes de pays différents sans avoir à se déplacer, à se soucier d’une date et d’une heure précise, bref, de vivre à son rythme.
    Reste bien entendu que l’on peut faire partie d’un club et d’une liste de discussion, mais là, « c’est vous qui voyez »

    RépondreRépondre
  3. Bonjour,

    J’ai déjà eu l’occasion de voir une exposition de modélisme et c’était passionnant mais quel travail! Perso je ne pense pas avoir autant de passion ni de patience…Ce que j’ai apprécié tout de même c’est les reproductions d’époque mais aussi les voitures miniatures. Les trains étaient super bien avec une déco vraiment très étudiée. Du très beau travail!

    RépondreRépondre
  4. waw quel travail, jai bcp adoré ces photos surtout la première celle de la gare de train

    RépondreRépondre
  5. C’est une véritable passion, que je n’arrive malheureusement pas à vivre pleinement à cause des prix exorbitants des trains miniatures en France…

    RépondreRépondre

Laisser un commentaire

:wink: :-| :-x :twisted: :) 8-O :( :roll: :-P :oops: :-o :mrgreen: :lol: :idea: :-D :evil: :cry: 8) :arrow: :-? :?: :!: